Légion d'honneur
DR

Légion d'honneur : une promotion réduite aussi pour les Lyonnais

Dans la promotion "resserrée" du 14 juillet souhaitée par le président de la République, 101 personnalités ont été distinguées, dont trois qui ont exercé ou exercent toujours près de Lyon.

En tant que ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb a soufflé quelques noms pour la traditionnelle promotion du 14 juillet de la Légion d'honneur. C'est le cas pour François Angelini, contrôleur général des services actifs de la police nationale. Avant d'être promu à la Direction départementale de la sécurité publique du Pas-de-Calais en 2014, il exerçait depuis 2010 comme directeur adjoint de la direction départementale de la sécurité publique du Rhône. Il a été ce vendredi distingué par le grade de chevalier de la Légion d'honneur. Le désormais ex-président de la Métropole de Lyon a également glissé le nom d'Albéric de Lavernée, ancien conseiller général qui n'est autre que l'actuel conseiller pour l'insertion auprès de son remplaçant à la Métropole de Lyon, David Kimelfeld.

Emmanuel Macron a quant à lui choisi de distinguer Georges Duboeuf au rang d'officier de la légion d'honneur. Le PDG de la société Les Vins Georges Duboeuf basée à Romanèche-Thorins, en Saône et Loire, avait été promu chevalier de la Légion d'honneur en l'an 2000. Lors du 14 juillet précédent, François Hollande et son gouvernement avaient promu huit personnalités lyonnaises, dont Thierry Frémeaux au grade d'officier de la légion d'honneur, le photographe Raymond Depardon, la chef d'établissement pénitentiaire pour mineurs Denise Drilien ou encore Charlotte Trabut, procureur adjointe au tribunal de grande instance de Lyon.

à lire également
Françoise Grossetete
Le président de la République tenait le 17 avril un discours devant le parlement européen. Préparation des élections de 2019 ou propositions concrètes pour l’Union Européenne, Françoise Grossetête et Michèle Rivasi eurodéputées du Rhône, réagissent.
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 15 juillet 2017

    Juste une question : . Il a fait quoi 'Albéric de Lavernée, ancien conseiller général ../.. actuel conseiller pour l'insertion auprès de../.. David Kimelfeld.' pour être 'distingué' ? . Pourquoi on ne nous explique jamais les raisons de ces mises à l'honneur ? C'est dommage... on loupe surement des trucs...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut