Chantier Saint Priest © Tim Douet_0019
@Tim Douet

Le recours aux travailleurs détachés explose en Auvergne-Rhône-Alpes

La région compte 67 683 travailleurs détachés selon les chiffres de la DGT. Une hausse importante comparée aux chiffres de l’année dernière, soit +29 %.

Malgré la clause Molière de Laurent Wauquiez, le nombre de travailleurs détachés n’a cessé d’augmenter en Auvergne-Rhône-Alpes. Côté France, l’inflation est dantesque, selon les chiffres de la Direction Générale du Travailleur parus lundi. En 2017, on en dénombre quelque 516 000, une augmentation notable de 46 % comparée aux statistiques de l’année passée. Principalement, les régions frontalières en pâtissent. Parmi elles, Auvergne-Rhône-Alpes, troisième marche du podium derrière le Grand-Est notamment, avec 67 683 travailleurs détachés (+29 %). Le Rhône, la Haute-Savoie et la Savoie sont les départements les plus touchés avec, respectivement, 13 986, 12 145, 10 684 employés en 2017. Des travailleurs principalement allemands, espagnols et portugais, travaillant dans l’industriel ou dans le BTP.

à lire également
Répartition des emplois intérimaires par secteurs d'activités et par qualification en région Auvergne-Rhône-Alpes
A l’image de l’ensemble du territoire, les chiffres pour concernant l’emploi intérimaire du mois de janvier 2018 indiquent clairement une hausse pour toute la région Auvergne-Rhône-Alpes. En comparaison du début d’année 2017, la région connaît une augmentation de 7,6% de l’emploi intérimaire, et la France une augmentation de 8,4%.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut