5 900 coureurs ont bravé la pluie pour le Lyon Urban Trail nocturne


Par Moran Kerinec
Publié le 05/11/2017  à 14:30
Réagissez

Peu gênés par les intempéries, plus de 5 900 coureurs se sont élancés sur les parcours de la 4e édition du Lyon Urban Trail nocturne ce samedi soir.

Lyon Urban Trail nocturne 2017
© Moran Kerinec
Lyon Urban Trail nocturne 2017

Même atteindre le point de départ du Lyon Urban Trail nocturne était une petite épreuve. Hier sur le coup de 18h30, les ruelles du Vieux-Lyon ont été prises d’assaut par une foule de coureurs, baskets aux pieds et veste de running colorés sur le dos. Tous rejoignent la place des Minimes où se tient le départ du trail. Les plus sportifs, marchant ou courant pour s’échauffer, grimpent la montée du Gourguillon. Les plus patients attendent le funiculaire surchargé de coureurs. Déjà, des trombes d’eau s’abattent sur la tête des athlètes nocturnes. Sur la ligne de départ, le speaker s’égosille pour motiver les troupes : "Allez ce ne sont pas quelques gouttes de pluie qui vont nous décourager !" Du courage, il en faut pour avaler l’un ou l’autre des parcours proposés cette année : un premier de 12 kilomètres pour les novices qui rassemble 4 000 personnes au départ, et un second de 26 kilomètres pour les 1 900 initiés. "Pourquoi on s'inflige ça ? Plaisante avec le sourire Antoine, survêtement orange et gourde à la main, pour le plaisir, et aussi pour voir si on arrivera jusqu'au bout !" C'est sa deuxième édition, la précédente, il avait failli ne pas terminer le trail, la faute à une crampe en fin de course.

4 000 coureurs au 12 km, 1 900 au 26 km

La pluie redouble, les coureurs patientent en attendant le signal de départ. Les lampes frontales s’illuminent une à une. En aval de la course, les équipes organisatrices vérifient la sécurité du parcours mis à mal par le déluge. Avec un léger retard, le speaker donne le top du 12 kilomètre aux coureurs qui, divisés en petits groupes, partent par à-coups. Dans les rues adjacentes, d’autres sportifs attendent à l’abri de la pluie sous les porches de garages et d’immeubles le départ plus tardif du 26 kilomètres. “Moi, j’étais de ceux qui ont participé à la première édition, glisse Sébastien, la trentaine, forcément, cette course elle a un charme, courir de nuit, tous ensemble, dans le Vieux Lyon et les collines, c’est quelque chose !

Plus bas dans les rues, les équipes de Lyon Urbain Trail stimule les coureurs : “Allez ! Bravo, c’est bien ce que vous faites !” encourage une bénévole. Quant aux spectateurs, ils ne sont pas en reste. À la terrasse d’un bar, malgré la pluie, les applaudissements éclatent à chaque nouveau groupe de sportifs. Sur la ligne d’arrivée, Thibaut Garrivier s’est imposé sur la route du 26 kilomètres en 1 heure 45 minutes et 35 secondes, talonné par Sébastien Hours et Hugo Altmeyer. Du côté du 12 kilomètre, Lucas Basset a décroché la première place du podium en 49 minutes et 45 secondes, suivie de peu par Grégoire Bout et Adrien Delenne.

Lyon Urban Trail nocturne 2017
© Moran Kerinec
Lyon Urban Trail nocturne 2017
  • Actuellement 3 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3/5 (5 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?