Parc OL : l’OL partie civile charge l’organisation du PSG


Par Justin Boche
Publié le 04/04/2017  à 10:26
Réagissez

L’Olympique lyonnais a décidé de se constituer partie civile suite aux dégradations au Parc OL lors de la finale de la Coupe de la ligue entre Monaco et le PSG. Les Lyonnais ont aussi directement attaqué l’organisation du club parisien.

Sièges dégradés au Parc OL
© DR
Sièges dégradés au Parc OL

Après les dégradations survenues dans le virage nord du Parc OL, ce samedi soir durant la finale de la Coupe de la Ligue entre le PSG et Monaco, l'OL a annoncé, dans un communiqué, sa décision de se constituer partie civile suite à la plainte de la LFP.

L’OL déplore "l'absence de réaction des 291 stadiers gérés par le PSG"

L'OL charge au passage l'organisation du club parisien. "La LFP avait rappelé aux deux clubs finalistes, lors des réunions préparatoires,  leur responsabilité quant à la bonne gestion et donc au respect de la loi de leurs propres supporters. Le PSG s'était alors engagé à ce que ses stadiers s'occupent de la gestion intérieure de la tribune exclusivement réservée à ses supporters. Bien qu'ayant été sensibilisées, les équipes de surveillance du PSG, pour des raisons inconnues des équipes du Parc OL, n'ont demandé aucune interpellation pendant et après le match alors même que les images étaient très explicites, permettant l'identification des auteurs, aussi bien sur les fumigènes que sur les détériorations des sièges", écrit l'OL.

Le club de Jean-Michel Aulas regrette par ailleurs "l'absence de réaction des 291 stadiers gérés par le PSG", raison pour laquelle il a décidé de se porter partie civile.  

Des tags anti-PSG dans les toilettes du Parc OL

De son côté le PSG a répondu ce lundi soir dans un communiqué "qu'il a proposé aux organisateurs et aux autorités présentes lors du match d'appréhender en tribune les auteurs d'actes répréhensibles qui auraient été identifiés par les opérateurs de vidéosurveillance du stade afin de les remettre aux forces de police comme cela se fait au Parc des Princes. Il n'a pas été donné suite à la demande du club, car les autorités présentes ont estimé insuffisants les éléments de preuve fournis par la vidéosurveillance. Il a également été jugé que les risques pour le reste du public seraient trop élevés en cas d'intervention en tribune." Le club parisien a lui aussi décidé de porter plainte contre X. 

Peu avant la rencontre, des tags insultant les supporters parisiens ont été découverts dans les toilettes par les services du Parc OL. Des inscriptions qui ont été effacées avant l'arrivée du grand public et qui ne seraient donc pas à l'origine des dégradations. 

Un crève-coeur pour Jean-Michel Aulas

Peu avare en grands mots quand il s'agit de parler de son "formidable outil" Jean-Michel Aulas a déclaré toute sa peine face à ces dégradations : "Des centaines de sièges détruits, des sanitaires tout neufs détruits… Avec la volonté, non pas par dépit, de casser ce qui appartient à nos supporters. Et ça fait aussi très mal. J’en aurais pleuré hier soir". La facture des réparations devrait être transmise au PSG par la LFP.

  • Actuellement 3 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3/5 (2 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.