Lyon : un nouveau vélo’v et des déceptions


Par Florent Deligia
Publié le 18/09/2017  à 11:58
1 réaction

Seul candidat à sa propre succession répondant au cahier des charges de la métropole de Lyon, le groupe JC Decaux vient de remporter le nouveau marché public de mobilier urbain dans lequel on retrouve Vélo’v. Le futur vélo vient d’être dévoilé par David Kimelfeld, ainsi que certaines modalités d’un contrat décevant.

Nouveau vélo'v ()

Aucune surprise, pas de retournement de situation. Le nouveau contrat de mobilier urbain de la métropole de Lyon, d’une durée de 15 ans et comprenant le service Vélo’v, a bien été remporté par le groupe JC Decaux. Le scénario s’est déroulé exactement comme beaucoup l’avaient prévu. Lyon avait fait le choix de maintenir un marché public où mobilier urbain, vélo compris, et publicité étaient indivisibles. Après le désistement de Clear Channel, seul le groupe JC Decaux avait candidaté en remplissant toutes les conditions nécessaires, s’assurant la réussite à Lyon après avoir perdu Paris où les marchés ont été séparés. À l’époque, les services de la métropole avaient balayé toute idée d'allotissement du marché "pour obtenir les meilleures conditions". Faute de concurrence, le principal levier de négociation était donc le montant de la redevance publicitaire que la métropole acceptait de ne pas recevoir en échange de Vélo’v. Deux ans plus tard, ces mêmes services ont surtout cherché à verrouiller l’existant, tout en honorant, en apparence, la promesse de Gérard Collomb d’avoir des Vélo’v à assistance électrique.

Un nouveau Vélo’v

Pour lancer ses quinze nouvelles années, Vélo’v s’offre un lifting. Comme les modèles de Smoov qui arrivent bientôt à Paris, les vélos ne se déverrouilleront plus depuis la borne mais en plaçant sa carte sur le vélo. Le système d’accroche, détesté par plus d’un Lyonnais tant il se révèle parfois difficile à enclencher complètement, ne change pas. C’est pourtant le maillon faible des Vélo’v, puisqu’il suffit d’un effet levier pour l’arracher. JC Decaux a tenté de régler ce problème en optant pour une lame trois fois plus résistante. Le vélo est également allégé de 2,3 kilos, mais perd son garde-boue rouge distinctif à l’arrière, qui le rendait visible dans la ville et participait à sa promotion. Les 4 000 bicyclettes seront remplacées en une seule nuit, en juin 2018. Fin 2020, 5 000 seront déployées à Lyon. Elles pourront être sponsorisées, ce qui devrait rapporter 300 000 euros par an, selon la métropole.

Les bornes aussi seront modernisées, avec l’apparition d’un écran plus grand, ainsi que des ports USB pour recharger son téléphone portable. Lorsqu’un utilisateur ne trouvera pas de place libre dans une station, il pourra laisser son vélo à côté en utilisant un cadenas électrique qui immobilise le deux-roues sans attache câble. Reste à voir comment la fonction entrera dans les usages et si les vélos seront en sécurité ainsi. Enfin, comme promis, 80 bornes seront déployées dans la première couronne de Lyon-Villeurbanne (passant de 348 à 428, 6 725 points d’accroche, 9 250 d’ici à 2020). Les communes concernées seront connues mi-2018.

Les prix grimpent

Au rayon des mauvaises nouvelles : l’abonnement annuel passera de 25 à 31 euros. Néanmoins, des tarifs jeunes et sociaux seront maintenus autour de 16 euros. Pour les abonnés à la journée, le tarif bondit de 1,5 euro à 4 euros. Par ailleurs, la tarification à la demi-heure passera désormais à la minute : 0,05 euro par minute pour la première demi-heure payante, 0,10 euro par minute pour la deuxième, 0,15 centime par minute pour la troisième (la première demi-heure payante coûte actuellement 1 euro, les suivantes 2 euros). Avec un prix qui peut monter jusqu’à 9 euros l’heure maintenant, il faudra s’assurer plutôt deux fois qu'une d'avoir bien raccroché son vélo (même si le montant est plafonné à 35 euros pour un vélo mal raccroché). Toujours au rayon des mauvaises surprises, les abonnés partenaires (TCL, Oura, Bluely) voient leur heure offerte par location réduite à 45 minutes (la première demi-heure est toujours gratuite).

La révolution électrique se fera attendre

Avec le verrouillage de l’existant, on aurait pu penser que la révolution se ferait du côté des vélos à assistance électrique promis par Gérard Collomb. Sur ce point, la tiédeur prime. Les Vélo’v électriques n’arriveront pas avant 2020 et sont assujettis à l’apparition de mobilier urbain connecté (la métropole doit voter un nouveau règlement sur la publicité). Avec écran permettant d’afficher de la publicité vidéo et mini-antenne relais, ils sont autant de relais de croissance pour le groupe JC Decaux. Néanmoins, seule la moitié du parc, 2 500, sera proposée en électrique (selon nos informations, pour une parfaite fluidité du service, il en faudrait 65 %). Les utilisateurs pourront louer une batterie (autour de 7 euros par mois) pour débloquer la fonction sur les vélos compatibles. Encore faudra-t-il en trouver un... (pour les non abonnés sans batterie, il sera possible d'utiliser les vélo'v électrique en mode classique, sans assistance au pédalage) 

De la location longue durée

Une dernière partie du contrat avec JC Decaux permettra à celui-ci de proposer 1 000 vélos par an en location longue durée dans les boutiques Cyclable, au tarif mensuel de 50 euros. Ces “beaux” vélos soulèvent la question du manque de stationnements sécurisés dans la métropole. Selon nos confrères des Potins d’Angèle, le président métropolitain, David Kimelfeld, se serait fait lui-même voler son vélo à assistance électrique cet été.

Avec ce nouveau marché public, le symbole Vélo’v a été maintenu à l’identique. Mais la bascule électrique – importante dans une ville avec deux collines – semble encore trop timide pour révolutionner les usages, comme l’avait fait Lyon en 2005 avec le premier marché public du genre. On ne peut pas faire l’affaire du siècle deux fois de suite...

Lire aussi : Vélo'v : ces nouveaux tarifs qui énervent les Lyonnais

Article mis à jour à 13h15 : précision sur le fonctionnement des vélo'v électriques pour ceux qui ne sont pas abonnés à l'offre batterie 

  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.7/5 (14 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également
location de vélosvéloLyonvélo'v

Vos réactions
1 commentaire

Augmentation du prix, GRRRR et on veut favoriser le vélo....

Signaler un abus | le 18/09/2017  à 13:38 | Posté par  RAF  
(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?