Une rupture de stock pour le livre de Valérie Trierweiler ?

Merci pour ce moment, l’ouvrage de Valérie Trierweiler, n’est pas encore sorti qu’il est déjà bien parti pour être l’un des best-sellers de la rentrée. Particulièrement attendu, peut-il être rapidement en rupture de stock ?

Mise à jour du 04/09 : Ce jeudi soir, de nombreuses librairies sont déjà en rupture de stock. De nouvelles livraisons sont prévues dès vendredi. Une version numérique eBook sera également disponible à partir du 5 septembre.

Ce n'est pas le nouvel Harry Potter, et pourtant il monopolise déjà les médias et attise la curiosité du grand public. Dans Merci pour ce moment, Valérie Trierweiler raconte ses neuf ans passés auprès de François Hollande, de la rencontre jusqu'à la séparation après l'affaire Julie Gayet.

Sur les réseaux sociaux, l'ouvrage fait le buzz depuis mardi soir. Le hashtag #Trierweiler est ce mercredi matin en tête des tendances sur Twitter. Merci pour ce moment sera en vente à partir du jeudi 4 septembre.

Des libraires confiants

Contactés par Lyon Capitale, plusieurs libraires et revendeurs sont unanimes : depuis que l'ouvrage a été dévoilé mardi 2 septembre, les clients curieux affluent dans les rayons pour en savoir plus. Le buzz va-t-il se transformer en acte d'achat ? Ce serait bien possible, les libraires sont confiants. Un tel livre reste inédit dans l'histoire politique française. Néanmoins, malgré l'intérêt pour cette autobiographie, le risque de rupture de stock est faible, selon l'éditeur. Le service de presse des éditions Les Arènes assure que tout a été pensé pour que l'ouvrage soit disponible dans toutes les librairies.

200 000 exemplaires ont été imprimés (en Allemagne). 120 000 seront commercialisés à partir du 4 septembre. L'opération est digne d'un auteur de best-seller. Ce genre de tirage est réservé habituellement à un Marc Levy. Le livre de Cécilia Attias, Une envie de vérité, publié en 2013, s'était écoulé à 50 000 exemplaires. Merci pour ce moment pourrait battre ce chiffre déjà excellent.

En ce qui concerne François Hollande, le mal est déjà fait. Toute menace de procès ou demande d'interdiction de l'ouvrage ne ferait que le mettre davantage en lumière, participant à sa promotion. Le président ne peut plus rien faire, si ce n'est espérer un échec commercial, peu probable. La machine est lancée.

à lire également
L'ancien président de la République était en visite à Vaulx-en-Velin ce jeudi lors du colloque “Faire reculer le racisme, l'antisémitisme et les discriminations : un défi républicain”.
1 commentaire
  1. Kasneh - 3 septembre 2014

    On nous gave avec son vaudeville, alors qu'en France il y a des gens 'sans dents' !

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut