Réductions de vitesse et nouveaux radars

Pour améliorer les statistiques, la Sécurité routière poursuit une politique de fermeté.

Pour endiguer une hausse de l'accidentologie, les autorités prennent des mesures pédagogiques comme la journée de la sécurité des déplacements qui se tiendra ce samedi 17 octobre sur la place Bellecour. Un partenariat a été engagé avec les auto-écoles pour sensibiliser les formateurs aux conduites addictives ou favoriser le témoignage d'anciens blessés. Mais il semble que le gouvernement parie beaucoup plus sur la peur du gendarme et le pouvoir dissuasif des PV.

Dans le Rhône, dix-neuf radars fixes contrôlent la vitesse et quatre petits nouveaux les dépassements aux feux rouges à Lyon. C'est ainsi que depuis le 3 juillet, celui positionné à l'intersection entre la rue Marc-Bloch et l'avenue Jean-Jaurès a flashé 655 contrevenants. Ces équipements sont complétés par 15 radars mobiles et 45 cinémomètres laser à interception (jumelles). Aucune nouvelle installation n'est cependant prévue lors de ces prochains mois.

Des mesures de réduction de vitesse ont été également prises, comme le déplacement de la zone de limitation à 90 km/h sur l'A46 dans le sens Nord-Sud avant le radar fixe d'Ecully ou la baisse de 90 à 70 km/h au virage de "la femme morte" du périphérique (Vénissieux). Cette dernière a d'ailleurs engendré une moisson de contraventions (17 000 en août contre 1200 en mai). Sur le boulevard urbain sud, la vitesse devrait bientôt passer de 110 km/h à 90 km/h.

à lire également
Opérées la semaine dernière à Lyon, les deux jeunes sœurs, autrefois siamoises, vont bien, assurent les Hospices civils de Lyon. Ces derniers en ont dit un peu plus sur le déroulé cette opération. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut