Capture d’écran 2013-08-30 à 13.02.00

Lyon 8e : construction et rénovation urbaine à Mermoz

Capture d’écran 2013-08-30 à 13.02.00 ()

Deux nouvelles résidences ont été inaugurées mercredi par le maire de Lyon, tandis qu'un immeuble a été complètement rénové, à Lyon 8e.

Capture d’écran 2013-08-30 à 13.01.12 ()

Bravo (photo ci-contre), Tango (photo ci-dessus) et Charlie (photo ci-dessous) ont fait leur apparition sur la "skyline" de Mermoz. Les deux premiers sont d'authentiques nouveaux immeubles d'habitation. Charlie a déjà vécu quelques dizaines de printemps, mais a subi un coup de jeune. Et les trois participent au renouveau d'un quartier qui en a bien besoin, piloté par le bailleur social Grand Lyon Habitat. Les deux nouvelles résidences sont sorties de terre rue commandant Caroline Aigle, voie nouvellement créée.

Bravo comprend 29 logements sur 4 étages et un double attique (appartements en retrait par rapport à l'alignement des façades). Tango compte 35 logements sur 4 étages et un attique simple. Les deux résidences offrent un mix entre parc locatif privé et logements sociaux.

Capture d’écran 2013-08-30 à 13.01.54 ()

Plus remarquable, la rénovation de Charlie (96 appartements). Pour un montant de 100 000 euros TTC par logement, l'immeuble a été complètement réhabilité : isolation extérieure par laine de roche, renouvellement des menuiseries intérieures par double vitrage, panneaux solaires en toiture pour l'eau chaude sanitaire, rideaux photovoltaïques de côté, reconfiguration des halls d'entrées et des cages d'escalier, création de deux ascenseurs en extérieur.

Ces opérations complètent une mutation en cours, qui a été marquée par la démolition de 5 immeubles et la réhabilitation de trois autres. Parmi les étapes à venir, la démolition du bâtiment B et de la "galette commerciale" attenante, des garages enterrés, de la chaufferie. Puis la construction d'un parc de stationnement public de 450 places et la rénovation et l'extension du centre commercial des Galeries Lafayette. Le projet prendra fin en 2017.

à lire également
La baisse des aides à la construction d’un côté et le manque de logements sociaux de l’autre obligent les bailleurs à trouver de nouvelles stratégies de production. Avec la flambée du prix du foncier, la ville de Lyon est pionnière en la matière. Son nouvel exécutif métropolitain a promis un effort important alors que le délai moyen d’attente pour les demandeurs oscille entre 15 et 28 mois. Sur un territoire qui accueille 15 000 nouveaux habitants chaque année.
Faire défiler vers le haut