Législatives : les candidats lyonnais sont-ils favorables au CETA ?

L'association Les Amis de la Terre propose un comparateur en ligne pour savoir si les candidats aux élections législatives à Lyon et Villeurbanne soutiennent ou non le traité économique entre le Canada et l'Union européenne.

Ce n'est peut-être pas l'enjeu n°1 des élections à venir, mais le CETA, traité économique entre le Canada et l'Union européenne, intéresse au plus près l'association écologiste Les Amis de la Terre. Qui voit dans cet accord de libre-échange la porte ouverte à l'harmonisation des normes au profit des multinationales.

L'association a donc interrogé les candidats aux prochaines élections législatives ou, à défaut, retrouvé leur position publique sur le CETA. Par exemple, en juin 2016, Jean-Louis Touraine, candidat sortant dans la 3e circonscription du Rhône, étiqueté La République en marche, disait : "Les négociations ont débouché sur un accord équilibré et mutuellement bénéfique pour la France et le Canada. Le CETA n’est en aucun cas le « cheval de Troie » du TAFTA comme on l’entend trop souvent dans les médias ces dernières semaines. Le CETA ne franchit aucune des lignes rouges précédemment citées." À l'inverse, Christophe Geourjon, son adversaire UDI, rejette le traité dans la façon dont il a été concocté : "Sur le CETA nous avons assisté à un déficit démocratique et de transparence et le fait que ce traité soit mis en œuvre à titre provisoire, avant même son approbation par les parlements nationaux est choquant."

Pour compléter le panorama, qui ne concerne ici que les 1re, 2e, 3e, 4e et 6e circonscriptions du Rhône, c'est-à-dire Lyon et Villeurbanne, le groupe Rhône des Amis de la Terre met en lien la position des partis, quand les candidats ne se sont pas prononcés personnellement.

Il en ressort un site web dédié, qui compile l'ensemble des positions, majoritairement contre, à l'exception de la seule République en marche. À découvrir ici.

1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - lun 5 Juin 17 à 12 h 11

    . Etre pour ou contre le CETA, c'est juste connaître notre 'temps de cuisson'. . Si vous êtes 'pour le CETA', alors la guerre commerciale habituelle sera amplifiée et rapide. Si vous êtes 'contre le CETA', alors la guerre commerciale continuera, mais sera plus lente et donnera l'illusion que la finalité est différente. Mais la finalité est et restera toujours la même dans un monde monétaire : prendre le chiffre d'affaires du voisin, avec toutes les tricheries potentielles possibles, et subir la destruction des ressources naturelles.Pour donner une voie et une voix à l'avenir - législatives à Lyon pour la 3ème circonscription : http://www.voter-a-m.fr/2017

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut