Le 6e arrondissement rêve de ramblas à la Barcelonaise

Ce lundi, en conseil municipal, le maire du 6e arrondissement va exposer son projet de réaménagement du cours Franklin Roosevelt. Bien que de droite, il a arraché le soutien de Gérard Collomb qui va commander une étude. Objectif : créer un axe commerçant de déambulation et de détente, à l'instar de la célèbre avenue de Barcelone.

Avenue de Saxe, boulevard des Belges, rue Garibaldi, rue Duquesne... le 6e arrondissement ne manque pas d'autoroutes urbaines. Et si Gérard Collomb travaille sur l'apprivoisement de la rue Garibaldi, le maire de l'arrondissement, Jean-Jacques David (divers droite), avance son propre projet, cours Franklin Roosevelt. Et surprise : la mairie centrale lui a dit banco. "Buna et Collomb applaudissent des deux mains", se gargarise même David. "Pour une fois qu'un maire d'arrondissement est volontaire pour réduire l'emprise de la voiture", se félicite de son côté Gilles Buna, adjoint à l'urbanisme (Les Verts). L'Hôtel de Ville a prévu de lancer des études au cours de ce mandat. Mais une éventuelle réalisation n'interviendrait qu'après 2014.

"Pas un truc qui ressemble trop aux berges"

L'axe actuel souffre une largeur impressionnante de 40 mètres, mal optimisée. La chaussée offre une place importante aux voitures (4 voies) tandis que les trottoirs qui pourraient être de grande taille sont mangés par des contre-allées. D'où l'idée du maire David : supprimer les deux contre-allées ainsi qu'une voie de circulation centrale, éliminer les stationnements qui existent aujourd'hui à l'intérieur des contre-allées et dégager des ramblas. Un clin d'oeil à cet axe touristique de Barcelone où un large terre plein central accueille kiosques à journaux, marchés d'oiseaux et terrasses de brasseries. Les stationnements supprimés à l'intérieur seraient compensés par des places le long de la chaussée. Cet aménagement, Jean-Jacques David l'imagine entre la place Lyautet et la rue Duguesclin, voire jusqu'à la rue Garibaldi. Faisant cela, il espère créer un axe commerçant attractif hors Presqu'Ile, étirant le centre-ville à l'Est du Rhône. "Une idée positive, réagit Arnaud Xerri, gérant de la boutique éponyme. Ca pourrait être un espace de vie au lieu d'être un alignement de voitures". Une fois n'est pas coutume, il semble que les commerçants ne verraient pas d'un mauvais oeil une restriction de circulation. "Etre sur un axe de passage ne m'intéresse pas. Au bord d'une autoroute, il ne passe rien, observe Arnaud Xerri. Les contre-allées actuelles m'éloignent du cours et m'enlèvent de la visibilité". Satisfait par ce projet, le commerçant met cependant une condition : que ce soit "quelque chose qui ait de l'allure, pas un truc qui ressemble trop aux berges".

Une piste cyclable, de Bonnevay au Rhône

Ce projet s'insère dans une vision globale de réaménagement du cours Emile Zola (Villeurbanne) et du cours Vitton, plus à l'Est, tous deux gâtés par les voitures. Sur Vitton, le Grand Lyon projette de supprimer une file de stationnement pour insérer une piste cyclable, au 2e trimestre 2011, laquelle ira à terme des quais du Rhône à Laurent Bonnevay. Mais le maire d'arrondissement propose aussi de supprimer une voie de circulation. "On ne peut pas lécher vitrine tranquillement que vous êtes aussitôt poussé au c... Et les voitures passent au ras-les-moustaches", explique-t-il. Un maire de droite serait-il favorable à des restrictions de voiries automobiles, comme le fait la municipalité ? "Oui, pourquoi pas ? Je ne suis pas hostile à calmer la circulation", répond placidement Jean-Jacques David.

à lire également
lyon turin
D'après le rapport du Conseil d’orientation des infrastructures (COI), présidé par l'ex-député socialiste Philippe Duron, plusieurs grand projets en matière d'infrastructures de transports devraient être abandonnés ou repoussés de plusieurs décennies. A45, contournement ferroviaire de Lyon ou ligne Paris-Clermont-Lyon, Lyon Capitale fait le point sur les aménagements qui ne verront pas le jour.
3 commentaires
  1. lyonnais - 13 septembre 2010

    Très bonne idée du maire du 6ème, et au moins ici nous n'avons plus le proplème d'accesibilité comme vient de nous faire César sur la Tranchée Charlemagne... car ici nous avons le métro qui ne s'oppose à la voiture et aux autres moyens de transports.Et je suis comme le commerçant Xerri, surtout pas un fourre tout.

  2. Gus - 13 septembre 2010

    Excellente idée ! Ca va totalement dans le bon sens : moins de voiture en ville, plus d'espaces de détente et de vie sociale, plus de verdure.On fait la même chose rue de l'université dans le 7ème ? 😉 histoire de mettre en valeur le campus.

  3. logiquedelyon - 15 septembre 2010

    Excellente idée, mais je crains que la suppression des contre-allées ne créent un véritable bins ! Le 6e est déjà impraticable aux heures de pointes : Roosevelt/Vitton, saturé, boulevard des Belges , saturé, quais du Rhône, saturés, pont Poincaré jusqu'à Part Dieu, saturés, rue Duquesne, saturé... C'est beau la vie en vert, encore faut il que ce soit bien pensé. Ce qui n'est pas toujours le cas à Lyon. Exemple, la création d'une piste cyclable avenue de Saxe... sans aucune information préalable, alors que cet axe là est également saturé de voitures à la première occasion. Si le tramway, ou le métro imaginé en son temps était passé sur cet axe, alors oui pour une piste cyclable. Mais tout ce qui est fait par la municipalité actuellement n'est que de la poudre aux yeux et pas réfléchi pour deux sous. M. Collomb et son nouvel admirateur 'millonniste' Jean-Jacques David aiment couper les rubans à moindre frais... Les Lyonnais vont finir par payer l'addition quand la ville sera complétement saturée !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut