Laurent Wauquiez : “nous sommes les seuls à pouvoir battre le PS”

Laurent Wauquiez, candidat de la droite et du centre aux régionales, est l’invité de L’Autre Direct. Arrivé en tête au soir du premier tour, il appelle au “vote utile” pour le second.

Si Laurent Wauquiez a largement viré en tête au premier tour des élections régionales le 6 décembre, il ne dispose pas, sur le papier, de réserves de voix pour le second. “Je ne fais pas de la politique avec des mathématiques, mais avec des convictions, martèle-t-il dans l'entre-deux tours. Mes réserves de voix, c'est tous les électeurs qui en ont marre du gâchis.”

Questionné sur l'attitude à adopter vis-à-vis du Front national, Laurent Wauquiez répond : “Dans ma vie politique, je n'ai jamais eu de compromission avec le FN. Mais je m'adresse à ceux qui au premier tour ont dit : “Je veux que ça change.” Les politiques qui ont une colonne vertébrale souple, ça ne dure jamais longtemps.”

Laurent Wauquiez évoque aussi, dans l'entretien à visionner ci-dessous, l'une de ses propositions phares sur l'apprentissage : “Dans cette campagne, nos jeunes ont envie de faire des formations qui débouchent sur un emploi. La région ouvre des formations pour faire de l'occupation. Là où il y a des emplois, je mettrai le paquet.”

Emission enregistrée le 9 décembre à Saint-Etienne
à lire également
François-Noël Buffet © Antoine Merlet
Candidat Les Républicains aux élections métropolitaines de Lyon, François-Noël Buffet se voit régulièrement reproché d’être ambigu sur la question de l’Anneau des sciences. Dans une interview donnée à Lyon Capitale, la tête de liste de la droite pose les choses à plat pour cette autoroute censée boucler le périphérique à l’ouest. Celui qui s’est toujours opposé à un tracé court évoque le risque de voir une situation proche de Notre-Dame-des-Landes arriver à Lyon, mais aussi celui d’un projet qui augmenterait la saturation à l’Est. 
Faire défiler vers le haut