chantier-Lyon-Turin_medium

Le FN demande à Laurent Wauquiez “d’enterrer” la ligne Lyon-Turin

Le groupe FN du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes a déclaré ce mercredi : “Le projet Lyon-Turin doit être enterré.

Un tunnel enterré, la formulation peut faire sourire. Elle fait suite au rapport publié ce lundi par la Cour des comptes. En effet, dans ce rapport sur le fonctionnement et la solvabilité de l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF), les Sages ont estimé que le financement de la ligne Lyon-Turin et du canal Seine-Nord était “largement hors de portée budgétaire” et souligné “le caractère très préoccupant” de ces projets “pour l’équilibre futur des finances publiques”.

Des projets qui vont obliger l'État à “dégager, entre 2017 et 2019, entre 1,6 milliard et 4,7 milliards d'euros en plus”, explique la Cour des comptes, qui a demandé à l'AFITF de “définir des priorités de projets à venir, notamment au regard de leur rentabilité socioéconomique, et de réduire considérablement les engagements nouveaux”.

Puisque Laurent Wauquiez est en recherche active d’économies, nous lui suggérons d’écouter les sages de la Cour des comptes et de profiter de ce référé accablant pour enterrer, une fois pour toutes, ce projet pharaonique et inutile du Lyon-Turin”, ont conclu les élus FN.

Contacté, l'entourage de Laurent Wauquiez a indiqué que le financement du Lyon-Turin par la région est toujours d'actualité.

Lire aussi sur LeLanceur.fr : AFITF, la “coquille vide” et fauchée de l’Etat pour contourner les règles budgétaires
à lire également
Interview - Lors d'une réunion de la commission générale du Sytral sur la rupture du contrat Rhônexpress, le maire de Lyon, Gérard Collomb a une nouvelle fois plaidé pour une médiation. Le président de la métropole David Kimelfeld, qui souhaite la fin de la concession, a aujourd'hui le sentiment que certains "cherchent à gagner du temps".
Faire défiler vers le haut