Tribunal de commerce

À Lyon, l’enseigne Tati continuera d’exister

En redressement de puis le 4 mai dernier, l’enseigne Tati appartenant au groupe Agora Distribution a été repris par Gifi ce lundi.

Ce lundi, le tribunal de commerce de Bobigny a annoncé la reprise, entre autres, des magasins Tati du groupe Agora distribution. Une décision qui soulage les employés de l’enseigne Tati à Lyon, située rue Grenette dans le 2e arrondissement, qui avaient manifesté en mai dernier. Le groupe détenait plus de 140 magasins de différentes enseignes qui employaient 1700 salariés. Grâce à cette reprise du groupe par Gifi, les emplois sont donc conservés et les Lyonnais peuvent continuer à se rendre rue Grennette pour faire leurs achats.

Nous sommes très contents que les emplois aient été sauvés

Après plusieurs mois de lutte, les salariés de l’entreprise sont satisfaits que tout soit derrière eux. “C’est un soulagement pour moi et mes collèges. Nous sommes très contents que les emplois aient été sauvés”, confie Xavier Frédéric, délégué du personnel de Tati à Lyon. “On a enfin eu une réponse et une certitude sur la suite des évènements. Il faut continuer sur cette voie-là  !” poursuit-il d’un ton apaisé. Pour lui, la grande victoire de Tati vient en partie du syndicat : “On est satisfait du PSE qui a été augmenté, on remercie la CGT”.

à lire également
Des pas-de-porte des quartiers branchés au seuil de réseaux plus sages, une nouvelle génération de trentenaires est en train de monter à Lyon. Des entrepreneurs qui revendiquent la qualité de vie plus que l’argent comme idéal. Avec leurs codes novateurs des métiers du design et de la communication digitale, ils développent des concepts hybrides séduisants, mais bien rentables. Une jeunesse mondialisée difficile à étiqueter qui dépoussière sérieusement l’image du chef d’entreprise lyonnais traditionnel et ringardiserait presque celle du start-upper.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut