villefranche prison

Protestation des surveillants de la prison de Villefranche-sur-Saône

En sous-effectif sur la maison d'arrêt, les surveillants protestent contre l'augmentation du nombre de rondes de nuit imposée par leur direction.

Appliquer une circulaire de 2009 instaurant une 4e ronde de nuit, contre trois actuellement. Tel est le souhait de la direction de la maison d'arrêt de Villefranche-sur-Saône dans le cadre de la lutte contre le suicide en prison. Une décision consécutive à la mort de Romain Farina, retrouvé pendu dans sa cellule de Corbas. Les surveillants s'y sont opposés en mettant en place un barrage ce vendredi matin, afin de gêner les extractions.

Interrogé par France 3, le secrétaire local du syndicat UFAP-UNSA Justice, Dominique Verrière déclare que les surveillants ne sont pas opposés au principe mais à la jusification de cette ronde supplémentaire. Pour lui la lutte contre le suicide passe par un repérage des profils et comportments à risque et non des tours de garde supplémentaires.

Mais les 117 gardiens en poste, sur 138 prévus, semblent avoir perdu leur combat, le tour supplémentaire a été observé dès la nuit dernière, annonce France 3.

à lire également
L’un des braqueurs d’une bijouterie luxembourgeoise arrêtés en mars dernier comparaissait ce mercredi au tribunal pour évasion et corruption. L’arrestation des braqueurs s’était faite entre les tirs de kalachnikov des braqueurs contre les policiers.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut