Avec le jeu vidéo Fiscal Kombat, Mélenchon veut séduire les jeunes


Par Antoine Sillières
Publié le 08/04/2017  à 15:13
2 réactions

Après le meeting holographique, Jean-Luc Mélenchon poursuit sa campagne numérique. Son équipe a développé un jeu vidéo mettant en scène le combat contre l'évasion fiscale de la France insoumise. Un moyen de cibler l'électorat jeune comme l'explique Elliott Aubin à Lyon.

Fiscal Kombat
France insoumise JLM2017
Fiscal Kombat

"Secouer des oligarques" pour faire pleuvoir les liasses de leurs poches. Le pitch du jeu Fiscal Kombat développé par l'équipe de campagne de La France Insoumise et mis en ligne cette fin de semaine est assez simple. Le joueur incarne Jean-Luc Mélenchon lui-même, le regard noir et le visage aussi crispé qu'après plusieurs heures de débat. Dans sa quête contre l'évasion fiscale le joueur secoue les puces de Jérôme Cahuzac aka "l'intouchable", Christine Lagarde aka "pieds dans le tapie", Emmannuel Macron ou Nicolas Sarkozy. Avec en prime un passage de l'hologramme de Jean-Luc Mélenchon à Sablé-sur-Sarthe. 

Celui qui est parfois considéré comme le candidats des forums en ligne cible clairement les jeunes avec cette initiative. A Lyon, Elliott Aubin, candidat de la France insoumise aux législatives sur la première circonscription du Rhône, le reconnaît bien volontiers. Le jeu est bourré de références à des franchises célèbres, avec notamment un "kaméhaméha" à la sauce Mélenchon. Pour lutter contre l'abstention des jeunes, le camp Mélenchon veut les concerner avec des portes d'entrées adaptées. "Le tract traditionnel ne suffit plus", glisse Elliott Aubin. 

Les réseaux numériques de Jean-Luc Mélenchon

Le jeu a été développé par Discord insoumis, une "plateforme collaborative d'initiative citoyenne", comme elle se définit elle-même, destinée à "faire connaître les idées de l'Avenir En Commun". Cette France insoumise numérique aurait été créée à l'initiative de "réseaux de joueurs de jeux vidéos" raconte Eliott Aubin. Des personnes qui fréquentent des forums en ligne parfois très suivis, comme Blabla 18-25"Il y a beaucoup de gens de ces réseaux-là", explique le candidat aux législatives.

L'initiative peut étonner venant du camp Mélenchon, qui s'exprime régulièrement contre la mise en scène et la spectacularisation de la vie politique. "Notre programme ce n'est pas le jeu vidéo, rétorque Elliott Aubin. Comme pour l'hologramme, on utilise outil pour avoir une parole politique derrière". "Nous pensons que le numérique est politique", ajoute-t-il. Elliott Aubin souligne au passage que le principe de "secouer des oligarques" transpire évidemment d'une idéologie claire.

 

Lire aussi : "Mélenchon a eu un ton présidentiable", pour Andréa Kotarac

  • Actuellement 2.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 2.7/5 (7 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
2 commentaires

.
Et un jeu vidéo pour faire réfléchir au fait que "Evasion fiscale ou pas", tant qu'on utilisera de la monnaie, on sera toujours dans une logique de guerre commerciale permanente (locale, nationale, transnationale) ?
:o)
.
Car c'est bien beau de trouver chaque fois des moutons noirs, mais dans la réalité, on se bat tous à prendre le fric de l'autre pour l'avoir à soi à la fin du mois.
.

Signaler un abus | le 10/04/2017  à 10:32 | Posté par  Abolition_de_la_monnaie  

Quand Mélenchon parlera d'abolir la loi du 3 janvier 1973 (Loi qui a retiré la création de monnaie à l'Etat et l'a donné à Rothschild), date de départ de notre dette, je commencerai à le prendre au sérieux.
En attendant, ce n'est qu'un jean-foutre de plus qui "amuse la galerie".

Signaler un abus | le 10/04/2017  à 14:45 | Posté par  inesP  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.