Villeurbanne met en place des amendes anti-pétards


Par Romane Guigue
Publié le 10/07/2017  à 16:30
1 réaction

Quiconque ne respecte pas l'arrêté municipal cet été encourt une amende de 38 euros.

Pétards
Pétards

Les pétards ne devraient pas résonner à tous les coins de rue cet été à Villeurbanne. Comme chaque année depuis 2005, la mairie prend des mesures spécifiques pour veiller à la tranquillité des habitants en période estivale. Interdiction donc, à compter du 1er juillet et jusqu'au 31 août, de l'usage, de la détention et du commerce de pétards, pour les mineurs comme pour les adultes. Si la réduction du bruit est le principal objectif de cette décision, la ville souhaite aussi prévenir des risques liés à l'utilisation de pétards. Dans le magazine interactif de Villeurbanne, la ville justifie la démarche de l'arrêté municipal, durci cette année par une amende de 38 euros. "Souvent très mal renseignés sur les risques, ignorant les notices explicatives et autres mises en garde, les usagers d’articles pyrotechniques font courir un danger à eux-mêmes et aux autres. Les blessures sont parfois bénignes, mais le plus souvent elles se révèlent graves : pouce arraché, doigts explosés, brûlures ou surdité, incendie… Autant de dégâts longs à réparer et à soigner, avec des conséquences parfois lourdes". Une vigilance qui sera d'autant plus grande lors de la fête nationale du 14 juillet.

Comment mettre une amende à un mineur ?

Si les adultes sont "rappelés à leur rôle de protection des mineurs" et peuvent désormais se voir infliger une amende pour possession et/ou usage et/ou commerce d'articles pyrotechniques, on peut légitimement se demander qui sera susceptible de régler l'amende si des pétards sont utilisés par des mineurs. Les jeunes recevront simplement la contravention, promettant qu'elle sera réglée par leurs représentants légaux.

Cette décision ne concerne que les quartiers suivants : Buers/Saint-Jean, Ferrandière/Maisons-Neuves, Cusset/Grandclément, Charpennes/Tonkin, Bel-Air/Les Brosses et le centre-ville. Les quartiers ont été sélectionnés en fonction des plaintes qui avaient été recueillies les années précédentes vis à vis du bruit. Si ces interdictions ne s'étendent pas l'ensemble de la ville, c'est parce qu'une commune ne peut pas déposer un arrêté municipal qui soit général et permanent. Cette année, la politique sera plus intransigeante que précédemment puisque tout non-respect des arrêtés municipaux peut engendrer une amende de 38€. Toutes les informations sont à retrouver sur le site de la Ville de Villeurbanne, et dans une BD explicative.

  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.3/5 (7 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
1 commentaire

C'est vrai qu'à saint jean on entend pas du tout de pétard la nuit quand la chaleur nous pousse à dormir les fenêtre ouverte... Lyon capitale devrait venir sur place et contacter la police pour les nuisances des pétards ça vous ferait une belle enquête sur l'inefficacité des services de police qui ne prennent même plus la peine de se déplacer.

Signaler un abus | le 13/07/2017  à 22:26 | Posté par  Mmp  
(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?