Les raisons de l’annulation du débat Mediapart à Lyon


Par Clément Duffau
Publié le 07/03/2017  à 17:17
3 réactions

Après quatre mois de rencontres et d’expositions diverses, la bibliothèque municipale de Lyon conclut son événement “Démocratie : rêver, penser, agir ensemble” par quatre jours de programme culturel. Intitulé “Forum démocratie”, l’événement est finalement amputé de sa soirée d’ouverture, initialement organisée par la rédaction de Mediapart.

Palais de la Mutualité, Salle Edouard Herriot, salle municipale ()
Palais de la Mutualité

Dans le cadre du "Forum démocratie" organisé par la bibliothèque municipale de Lyon du 9 au 12 mars, Mediapart avait prévu de délocaliser sa rédaction au palais de la Mutualité de Lyon pour débattre du renouveau démocratique, dans le cadre d’une soirée intitulée “Réanimer la démocratie, changer de République ?”

Initialement prévu ce jeudi 9 mars, le débat entre élus n’aura finalement pas lieu à Lyon. Mediapart accuse la municipalité lyonnaise d’avoir volontairement annulé l’événement lorsque la mairie et Gilles Eboli, le directeur de la bibliothèque municipale, expliquent cette décision pour des raisons de réglementation.

Une manœuvre “mesquine”

Dans un article relatant l’annulation de l’événement, la rédaction de Mediapart explique que la mairie de Lyon, dont dépend administrativement la bibliothèque municipale, s’est opposée au plateau prévu en présence d’élus locaux dans un contexte de période électorale. Cependant, Mediapart rappelle que le partenariat pour lequel ils avaient été sollicités – validé par une délibération du conseil municipal – n’excluait pas la présence de représentants politiques.

Nathalie Perrin-Gilbert, la maire du 1er arrondissement, invitée par Mediapart à ce débat, s’est émue de cette décision. Selon elle, la "municipalité lyonnaise a fait savoir" durant le week-end "qu’elle ne souhaitait pas l’organisation de ce débat entre élus locaux lyonnais" allant jusqu’à qualifier cette manœuvre politique de "mesquine".

Interrogé à ce sujet, Georges Képénékian, le premier adjoint au maire (également adjoint à la culture), réfute les explications diffusées sur un blog de Mediapart. "La direction de la bibliothèque municipale m’a informé de l’annulation de l’événement. J'en ai pris acte. La bibliothèque municipale n’a pas vocation à organiser de meeting politique, en particulier pendant cette période électorale."

Gilles Eboli, quant à lui, explique que "la partie de la soirée dédiée à un débat entre élus ne rentre pas dans le cadre de l’événement organisé par la bibliothèque municipale". Il ne souhaite faire "aucun commentaire sur les propos de Mediapart".

“Anti-macronisme”

Romain Blachier, adjoint à la maire du 7e arrondissement et soutien d’Emmanuel Macron, également invité au débat, pousse la faute sur Nicole Gay. Selon lui, la 6e adjointe au maire de Lyon, membre du groupe Lyon gauche solidaires, chargée des salles municipales, aurait fait annuler l’événement par "anti-macronisme". Romain Blachier s'étonne "des privilèges de LGS". En effet, le 2 mars dernier le parti organisait au même endroit un débat public avec des représentants locaux de Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot. 

Au final, les réactions par rapport à l’annulation décidée par Gilles Eboli s’apparentent à une guéguerre et des luttes des gauches entre les différents représentants et élus. En définitive, le débat organisé par Mediapart aura quand même lieu ce jeudi. Rapatrié à Paris, il se tiendra dans les locaux de Mediapart, avec le même programme et les mêmes invités, dont Nathalie Perrin-Gilbert (candidate "hors parti" aux législatives), Romain Blachier, Elisa Martin (1re adjointe au maire de Grenoble et secrétaire nationale du Parti de gauche) et Stéphane Guilland (élu LR du 8e arrondissement, chef de file de l’opposition municipale). Le débat sera diffusé sur la chaine Youtube de Mediapart.

Lire aussi : A Lyon, les élus socialistes choisissent Macron contre le PS
  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.4/5 (7 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
3 commentaires

Please, STOP aux fautes d'orthographe!! prenez le temps de relire! rien que dans l'accroche, 2 fautes!! : "quatre jours de programme culturelle".(Culturel s'accorde à programme), ensuite "l’événement est finalement amputé de sa soirée d’ouverture, initialement organisé par" ...( organisée s'accorde à soirée d'ouverture et non pas à évènement. La virgule n'a pas sa place après ouverture et fausse le sens de phrase).
Ensuite -"soirée intitulé" (intitulée s'accorde à soirée)
et pour finir " lorsque la mairie et Gilles Aboli explique" (expliquent!!)
Gardons l'excellence de ce journal de qualité!
Merci

Signaler un abus | le 07/03/2017  à 20:38 | Posté par  GastondeLyon  

Certes mon Gaston
Mais si l'orthographe facilite la lecture, il ne faut pas qu'elle en enlève la spontanéité et dénature l'expression écartant ceux qui n'ont pas fait les hautes études ....
et que vos observations pointent l'intérêt sur le doigt qui nous montre pourtant la lune du COLON (volontairement orthographié ainsi)

Signaler un abus | le 08/03/2017  à 10:33 | Posté par  grandlyonnaise  

Je partage les observations faites par Monsieur GastondeLyon. Une relecture n’enlève rien à la spontanéité du contenu! La relecture contribue simplement au respect des lecteurs quelque soit leur catégorie socio-professionnelle (ce magazine ayant cette qualité de toucher tous les lyonnais), Et vous-même, notre Grandlyonnaise , vous avez certainement relu votre petit exercice de style auquel vous vous êtes amusé, avant sa mise en ligne (sans que la spontanéité en soit altérée !) et je vous en remercie ! car parsemé de fautes, votre commentaire aurait été nettement moins plaisant à lire !
Merci Monsieur Gaston d’avoir pris ce temps pour votre commentaire. Tant de personnes finissent par jeter l’éponge face à cette négligence grandissante!
Cordialement

Signaler un abus | le 09/03/2017  à 10:40 | Posté par  Unquidamdu69  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.