Le Potager des Halles change de propriétaire


Par Guillaume Lamy
Publié le 27/04/2017  à 10:48
1 réaction

Tremblement dans le milieu des casseroles lyonnaises : l'hyper restaurant-bistrot du quartier de la Martinière a fermé. Du moins dans sa version originelle. Un couple de Parisiens a reprise la (bonne) affaire.

 

Potager des Halles ()
©Tim Douet

C'était un shoot à bonne humeur, un resto-bistrot qui dépotait. Après onze ans de bons et d'aloyau services, l'équipe du Potager des Halles mets les voiles. 

Mai et Franck Delhoum ont vendu leur potager qu'on aimait tant. Depuis jeudi 26 avril, le restaurant a été repris par un couple de restaurateurs venus de Paname. 

Exit donc le tandem d'Aubagne qui "souhaite change d'air", passant de La Martinière à Gerland pour un nouveau projet qui verra le jour à la rentrée, toujours dans l'idée du Bistrot du Potager, (l'annexe follement excitante du potager).

Lyon Capitale en avait fait une cantine, le distinguant plusieurs années d'affilée parmi ses coups de coeur.

Ni trop bobo, ni trop hipster et pas du tout PMU-Rapido.

C'était l’un des temples des apéros et des déjeuners entre amis. Il n’y avait que des fidèles dans ce bistrot. On se sentait comme chez soi, avec un petit vin de producteur en main et les fameux couteaux gratinés au beurre d’escargot à portée de bouche. On aimait le service à la coule, la bande-son sympa, les produits frais locaux, la bonne mine du patron et l’ambiance très bistrot. Ni trop bobo, ni trop hipster et pas du tout PMU-Rapido.

Depuis plusieurs années, Florian Rémont dit "Le Basque" avait reprise les cuisines avec un sacré coup de patte. Lui, comme toute l'équipe d'ailleurs, embarque pour Gerland.

 On vous tient au courant...

 Voici ce qu'on écrivait en décembre 2008 (Lyon Capitale n°673)

Potager des Halles ()
©Tim Douet

"Ancien chef de Paul Bocuse, Franck Delhoum cartonne dans son restaurant face à la Fresques des Lyonnais. le roi de cet attachant potager, sorte de Charly (version marmiton) à l'accent chantant d'Aubagne et ses drôles de dames, fait des déjeunes d'authentiques galipettes au pays de Pagnol et de Guignol. Quelques jolies influences ensoleillées pimentent les assiettes, simples, goûteuses et parfois très inspirées. Tables sans nappes, serviettes en tissu blanc et service décontract' (mais pro) : de la bistronomie tout ce qu'il y a de plus séduisant. Comme le choix des vins, certes classiques mais en tout point seyant."

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (2 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
1 commentaire

Je veux aussi rendre hommage au créateur de cet endroit et de ce concept : Jean-Paul BIZOT dit "Chef".
Avec mon épouse, nous en avions fait notre cantine, à notre arrivée en région lyonnaise, il y a 20 ans. Ses tomates farcies aux escargots et crème d'ail était à tomber par terre, magret de canard aux épices et son foie gras maison du même acabit.
Il y a des lieux qui inspire leurs occupants, le potager en est un bel exemple.
Bon vent aux suivants ...

Alex ;)

Signaler un abus | le 28/04/2017  à 09:51 | Posté par  spacelex  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.