Montage Wauquiez Collomb guerre
© montage Lyon Capitale

Sondage Ifop-Fiducial : Collomb plaît dans son camp, Wauquiez au FN

Le baromètre Ifop-Fiducial de mai 2018 place Alain Juppé en tête des personnalités préférées des Français. Patron du parti Les Républicains, Laurent Wauquiez a bien du mal à s'imposer comme le leader de la droite. Il est devancé par plusieurs autres personnalités de son camp.

Juppé adulé, Philippe qui balaie ses prédécesseurs, la fermeté de Collomb appréciée dans son camp et à droite et Wauquiez qui mord sur l'électorat FN. Tels sont les principaux enseignements de la photographie du paysage politique français livrée par le baromètre Ifop-Fiducial du mois de mai 2018*. A noter qu'un an après son élection, Emmanuel Macron séduit encore près d'un Français sur deux, avec 49 % d'opinions favorables, soit cinq points de plus que celui qui s'est posé comme son premier opposant depuis 12 mois, Jean-Luc Mélenchon.

Juppé, "le meilleur d'entre nous"

La formule doit remonter aux oreilles de son auteur, Jacques Chirac, ce mercredi matin. Selon le baromètre Ifop-Fiducial de mai 2018, Alain Juppé arrive en tête des personnalités politiques préférées des français avec 60 % d'opinions favorables, juste devant Nicolas Hulot (59 %), qui perd son trône. Le maire de Bordeaux plaît chez les plus de 65 ans (73 % d'opinions favorables), les retraités (72 %) et les cadres ou professions libérales (73 %). Il séduit à droite et au centre. 84 % des électeurs de François Fillon l'an dernier lui accordent leur confiance, comme 77 % de ceux d'Emmanuel Macron. Alain Juppé est d'ailleurs bien plus populaire dans son camp que le patron du parti Les Républicains, avec 76 % d'opinions favorables, contre 67 % pour Laurent Wauquiez.

Wauquiez, mouton noir de la droite

22e de ce baromètre, le leader de la droite récolte 35 % d'opinions favorables, derrière Nicolas Sarkozy (40 %), Valérie Pécresse (41 %), Xavier Bertrand (44 %) et François Baroin (44 %). Son lieutenant à la région, Brice Hortefeux, ne fait guère mieux, avec 32 % d'opinions favorables. Laurent Wauquiez plaît à une frange droitière de la population. Il séduit 47 % des électeurs du Front national et 42 % de ceux qui ont votés pour Marine Le Pen l'an dernier, ainsi que 51 % des partisans de Debout la France. Le président du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes plaît aux employés (45 % d'opinions favorables), aux retraités (40 %) et aux plus de 65 ans (43 %).

Edouard Philippe, poids lourd à Matignon

La troisième marche du podium est occupée par le Premier ministre, Edouard Philippe avec 54 % d'opinions favorables. Il gagne deux places par rapport au mois dernier. Le pensionnaire de Matignon est bien plus apprécié que ses prédécesseurs. Amateur de boxe, l'ancien maire du Havre les balaie en un contre un. Il gagne par KO contre Manuel Valls (68 %-26 % en cas de duel), mais aussi assez largement contre François Fillon (63 %-32 %) et Jean-Marc Ayrault (60 %-35 %).

Collomb prophète en son pays

Toujours au sein du gouvernement, Gérard Collomb semble jouir d'un cote correcte malgré une période qui l'a récemment vu porter la très contestée loi asile immigration et faire preuve de fermeté à Notre-Dame-des-Landes. Le ministre de l'Intérieur récolte 43 % d'opinions favorables. Il séduit au centre et à droite, avec 73 % d'opinions favorables chez les "marcheurs" et 50 % chez les électeurs de François Fillon. 60 % des plus de 65 ans lui accordent leur confiance, comme 56 % des retraités et 47 % des cadres ou professions libérales.

Le Pen, Fillon et le PS ont toujours la gueule de bois

Avec 29 % d'opinions favorables Marine Le Pen cristallise surtout les très mauvaises opinions. C'est le cas de 44 % des personnes interrogées. La patronne du Front national ne séduit que dans son camp, et chez les électeurs de Nicolas Dupont-Aignan, dans une moindre mesure (45 % d'opinions favorables). Son ex-lieutenant, Florian Philippot, est à 28 % d'opinion très négatives.

Enfin pour François Fillon, la gueule de bois s'éternise, avec 32 % d'opinions favorables un an après sa défaite au premier tour de la présidentielle. Idem pour les socialistes. Leur leader, Olivier Faure, ne récolte que 19 % d'opinions favorables. Benoît Hamon en revanche se positionne au niveau de Jean-Luc Mélenchon, avec 44 % d'opinions favorables. Bien loin des 6 % de bulletins glanés il y a un an donc.

*L’enquête a été menée par téléphone, les 4 et 5 mai, auprès d’un échantillon de 1 008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

 

à lire également
Gérard Collomb en visite officielle à Lyon, en septembre 2017 © Tim Douet
Sous le feu des critiques après le meurtre d'Adrien Perez à Meylan, la première adjointe à la municipalité de Grenoble a mis en cause le refus de Gérard Collomb d'expérimenter la police de sécurité du quotidien dans sa ville.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut