Lyon s'éloigne du podium, Aulas "applaudit" Kombouaré


Par Antoine Sillières
Publié le 12/02/2017  à 09:56
Réagissez

L'OL s'est incliné 2-1 sur la pelouse de Guingamp ce samedi, concédant sa 10e défaite en championnat de la saison. 

Anthony Lopes abattu par la défaite
FRED TANNEAU / AFP
Anthony Lopes abattu par la défaite

Rechute. La rédemption post-derby amorcée en milieu de semaine par une large victoire sur Nancy (4-0) au Parc OL aura été sans lendemain. Ce samedi à Guingamp, les Lyonnais se sont à nouveau inclinés (2-1), après avoir pourtant ouvert rapidement le score par Alexandre Lacazette. Mais friables en défense les Gones ont pris l'eau en quelques minutes à la demi-heure de jeu, concédant deux buts coup sur coup. 

Deux petits contres et puis s'en va

L'OL débute pourtant bien, concrétisant sa domination du début de match par un but dès la 10e minute de jeu. Alexandre Lacazette est à la conclusion d'une action qu'il avait amorcée, après un relais de Morel et une feinte opportune de Fekir. Mais derrière, les Lyonnais, privés de Valbuena et Rafael, cèdent trop facilement. Le retour de Diakhaby aux côtés de Yanga Mbiwa en charnière centrale ne donne pas la solidité défensive attendue. En difficulté et rapidement avertis (20e et 27e), les deux centraux ne parviennent à combler les lacunes défensives de leur équipe, qui craque sur deux contres. 

 

Une première fois à la 30e minute, quand le défaut de replacement des Gones permet à Bénezet de centrer côté gauche vers Diallo, qui reprend victorieusement au point de penalty. Puis quatre minutes plus tard c'est l'agressivité qui manquent aux sept lyonnais revenus défendre sur Salibur et Bénézet, encore lui. Devant des Lyonnais aux abois le premier parvient à centrer vers le second qui l'expédie de la tête au fond des filets.

 

"Une défaite qui nous fait très mal"

Guingamp se contente ensuite de défendre, bien mieux que Lyon. Si bien que Gonalons (53e), Depay (68e) ou encore Diakhaby (75e) échouent à trouver la faille. Briand manque de porter le coup de grâce à l'OL dans le temps additionnel. Avec cette 4e défaite en six matchs, la 10e de la saison -soit plus que ses trois devanciers réunis- l'OL est relégué se dimanche matin à 12 longueurs du podium, en attendant le match à rejouer contre Metz. Et il faudra peut-être bientôt regarder derrière. Car Saint-Étienne et Marseille peuvent revenir à un point de Lyon en cas de victoire dans leurs confrontations du jour.

Jean-Michel Aulas a parlé d'une "défaite qui nous fait très mal, parce que cela arrive dans un contexte troublé". Revenant sur les déclarations d'Antoine Kombouaré en conférence d'avant-match, le président lyonnais a présenté le coach guingampais comme "un homme de média extraordinaire, il arrive à une demi page entière (sic) dans L'Équipe le jour de match pour dire qu'il n'est pas satisfait des commissions de disciplines". En dépit du refus de l'arbitre d'accorder un penalty à l'OL pour une main bretonne dans la surface, JMA s'est félicité de l'hermétisme de l'homme en noir aux pressions de Kombouaré.

"J'applaudis à deux mains Antoine Kombouaré, qui nous a battu trois fois cette année, donc c'est qu'il est le plus fort et je le félicite", a lâché le président lyonnais en zone mixte 

  • Actuellement 3 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3.2/5 (5 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.