Nuage de gaz sur l'agglomération lyonnaise


Par Lucie Blanchard
Publié le 22/06/2011  à 10:51
5 réactions

feyzin ()
PHOTOPQR/LE PROGRES

Un souci technique lors de la fermeture d'une vanne à la raffinerie de Feyzin à 7h45 a entrainé la formation d'un nuage de dioxyde de souffre au dessus de l'agglomération lyonnaise. Des évacuations d'entreprises à Villeurbanne, Lyon 3e et Lyon 6e ont eu lieu. Trois personnes incommodées par les nuisances olfactives ont dû être conduites à l'hôpital. Il n'y a aucun risque pour la santé selon la préfecture. (Actualisé)

Il était environ 7h45 mercredi matin "lorsqu'un souci technique lors de la fermeture d'une vanne à la raffinerie Total de Feyzin a entraîné la formation d'un nuage de gaz au dessus de Lyon", selon le commandant Christophe Serre, chargé de la communication du Service départemental d'incendie et de secours SDIS 69. "On a été appelé plusieurs fois, les gens croyaient qu'il s'agissait d'une fuite de gaz à cause de l'odeur, mais on ne pouvait rien faire", a-t-il précisé. Les pompiers ont reçu 1000 appels entre 9h15 et 10h15 ce mercredi matin.

Du côté de la raffinerie, on confirme qu'un événement est survenu ce matin, sans gravité pour la santé. "Nous sommes sur le site et nous n'avons pas été évacués", précise la direction de la communication qui s'apprêtait à envoyer un communiqué de presse à toutes les rédactions en fin de matinée.

Du gaz traité envoyé sur une autre unité par erreur

A 11h36, la préfecture, relayée à la raffinerie par un inspecteur de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL), a apporté des précisions sur l'incident. Il est survenu à cause "d'un déréglage de l’une des unités de traitement des gaz soufrés (US 500), le gaz traité a été envoyé sur l’autre unité de traitement (US 800) et l’unité US 500 a été mise en sécurité. Une quantité de dioxyde de soufre (SO2) a été envoyée de la torche T3 durant environ 30 minutes. Ce gaz brûlé, a provoqué une gène olfactive et respiratoire sur une grande partie de l’agglomération lyonnaise. Depuis 8h30, la situation de traitement des gaz soufrés est redevenue normale sur les unités de la raffinerie Total à Feyzin".

Plusieurs centaines de salariés évacués

A Saint-Priest, Lyon 6e, Lyon 3e, ainsi qu'à Villeurbanne, des dizaines d'entreprises ont décidé d'évacuer leurs salariés ce matin. "On sentait une odeur très forte dans les bureaux, témoigne Ludivine qui travaille près de la Part-Dieu. On a ouvert les fenêtres pour aérer et c'était pire. On a donc évacué les locaux à 9h30". C'est finalement le propriétaire de la brasserie en bas de l'immeuble qui leur a indiqué qu'il s'agissait d'un dégazage à Feyzin, et non pas d'une fuite de gaz, comme ils le craignaient au départ. 

Trois personnes "incommodées par les nuisances olfactives" ont dû être conduites à l'hôpital, selon les pompiers. Le nuage ayant entrainé chez elles "des problèmes respiratoires légers". Enfin, le réseau Coparly de surveillance de l'air dans l'agglomération lyonnaise a envoyé un message à toutes les crèches mercredi matin, leur indiquant qu'il ne fallait pas sortir les enfants jusqu'à nouvel ordre.

Le nuage devrait se dissiper dans la journée "en fonction des conditions météorologiques". Il n'y a, selon la préfecture, aucun risque pour la santé. 

  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.3/5 (6 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également
nuagegazlyonfeyzin

Vos réactions
5 commentaires

Ouf cette fois-ci, nous avons échapper au pire !

Comme pour le nucléaire, va vraiment falloir que les écologistes, les politiques (les politicards restez sur votre girouette) et les citoyens s'emparent, de la question de l'éloignement des sites dangereux, des agglomérations.

Des contraintes et enjeux économique ?

Je m'en fous, la santé ça n'a pas de prix.

Signaler un abus | le 22/06/2011  à 11:24 | Posté par  Yvan, de Lyon  

le dioxyde de soufre est un gaz incolore !

Signaler un abus | le 22/06/2011  à 16:51 | Posté par  pierre 2  

La préfecture recommandait d’aérer les habitations et les bureaux, et a donné des consignes opposées à celles des pompiers qui conseillaient aux personnes de rester chez elles et de fermer les fenêtres.
Comme d'habitude en cas d'événement c'est l'anarchie et aucun des plans de secours n'est appliqué comme il devrait. Moralité prions pour nos usines SEVEZO et nucléaires n'aient jamais de problème grave...

Signaler un abus | le 22/06/2011  à 17:22 | Posté par  nicolo  

Un problème seulement aujourrd'hui ?
Sa fait une semaine que sa pue sur l'agglomération à cause de ces raffineries!

Signaler un abus | le 22/06/2011  à 18:52 | Posté par  deme69  

Effectivement on voit bien sur ce relevé: http://www.atmo-rhonealpes.org/site/media/telecharger/653241 page 3 qu'il y a déjà eu un très fort rejet de SO2 mardi,il y avait seulement moins de vent et on ne s'en est pas rendu compte. Alors quand Total par l'intermédiaire du préfet dit qu'il ne s'agit que d'un déréglage accidentel et ponctuel on est en droit de douter de sa bonne foi. De plus les orages de mercredi soir on causé des pluies acides beaucoup plus toxiques que le préfet veux bien le dire. Comme d'habitude on a le droit à la politique de l'autruche, tant qu'on peut on cache les faits et quand on ne peut plus on explique que ce n'est pas grave. Et pendant ce temps on continue à respirer ces saletés. Lamentable

Signaler un abus | le 23/06/2011  à 10:51 | Posté par  Clement  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.