Lyon : les 50 chiens maltraités ont été soignés par la SPA


Par Mathilde Régis
Publié le 14/07/2017  à 16:31
Réagissez

Quelques mois plus tôt, une inspectrice de la société protectrice des animaux (SPA) avait découvert une cinquantaine de chiens affamés et maltraités dans une maison de Saint-Martin en Haut.

Les animaux étaient affamés et ne reçevaient aucun soin.
SPA
Les animaux étaient affamés et ne reçevaient aucun soin.

La découverte de plus de 50 chiens blessés et affamés en mars dernier avait de quoi heurter. Dans une maison de Saint-Martin en Haut, l'inspectrice de la SPA avait découvert plusieurs cadavres sur la terrasse et des dizaines de chiens dans un état lamentable. La locataire de la maison, sous le coup d'une plainte pour "cruauté sur animal", agissait sous le nom d'une association. Suite à la découverte de cette situation, 42 chiens avaient été transférés dans une pension partenaire de la SPA. Les 11 autres, dans un état critique, avaient intégré un refuge à Brignais, tandis que deux animaux avaient être euthanasiés au vu de leur état de souffrance.  Désormais, la SPA de Lyon annonce que les chiens trouvés dans cette maison vont mieux et seront bientôt prêts pour être adoptés par des familles. Pour cela, l'avis du procureur de la République doit être rendu, ce qui ne devrait pas tarder à intervenir. Interrogé par Le Progrès, les propriétaires de la maison en question sont rassurés du meilleur état des chiens, mais déplore les dégâts laissés par la locataire dans leur maison ainsi que l'incompétence de l'agence immobilière, qui ne s'est jamais déplacé même lorsque la locataire de payait pas ses loyers.  

  • Actuellement 1 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 1/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également
animauxSPAmaltraitance

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.