Départ de Baby et Népal "avant septembre", selon le préfet


Par Steven Belfils
Publié le 16/05/2013  à 19:35
Réagissez

Le préfet du Rhône a assuré "faire son possible pour que les éléphantes ne soient pas euthanasiées" et rejoignent la propriété des Grimaldis.

Autant le dire, le préfet de Rhône-Alpes ne fait pas des éléphantes du parc de la Tête d’Or son sujet de prédilection. À l’occasion du déjeuner du Club de la presse, il a pourtant abordé le devenir des deux pachydermes. "Je ne peux pas m'empêcher de penser à tous ces éleveurs de bovins, d’ovins, (...) dont on a abattu des troupeaux entiers pour des raisons de santé publique, sans que ça n’émeuve forcément".

"Le conseil d’État a décidé que j’avais été trop vite, c’est peut-être un de mes défauts, soit… Le tribunal administratif de Lyon doit maintenant rendre son jugement dans les prochains jours",  glisse le préfet qui se satisfait que la princesse Stéphanie se montre candidate pour accueillir les deux pachydermes devenus un brin encombrants. "Je fais tout ce qui est possible pour que nous ne soyons pas obligés de les euthanasier. Croyez-moi, je travaille pour qu’elles puissent partir pour Peille", a assuré Jean-François Carenco qui précise "avoir souvent la princesse Stéphanie au téléphone".  

Le départ des éléphantes pour le sud de la France pourrait intervenir, il l'espère, "avant septembre". Seul petit bémol, le préfet des Alpes-Maritimes serait "moyennement content" de voir ces deux éléphants traverser son territoire, d’autant que, non loin du lieu où Baby et Népal s'installeront, "il y a des vaches qui produisent du lait".


à lire également
  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !


Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.