Décès de Gilbert Chabroux, ancien sénateur-maire de Villeurbanne


Par Antoine Sillières
Publié le 02/12/2017  à 10:03
Réagissez

Maire de Villeurbanne dans les années 1990 et sénateur (1995-2004), Gilbert Chabroux s'est éteint ce 1er décembre 2017 à son domicile. Il avait 83 ans. 

Gilbert Chabroux en 1997
PHILIPPE DESMAZES / AFP
Gilbert Chabroux en 1997

"Avec Gilbert Chabroux, s’en va une figure du socialisme, un homme de convictions, profondément juste et honnête". Actuel maire de Villeurbanne, Jean-Paul Bret a annoncé la disparition de son prédécesseur à la tête de la ville (1990-2001), ce 1er décembre. Devenu maire à la mort de Charles Hernu, Gilbert Chabroux s'est éteint à son domicile, 83 ans après sa naissance, à Berneuil, en Haute-Vienne. Najat Vallaud-Belkacem a témoigné son "immense affection" aux proches de Gilbert Chabroux "dont la présence constante et lumineuse avait fini par nous faire croire à son immortalité". Manuel Valls a rendu "hommage à un élu de terrain et à un militant de conviction qui était resté simple et accessible". 

Sorti major de sa promotion de l’Ecole normale supérieure de l’Enseignement technique (qui deviendra l’Ecole normale supérieure de Cachan), Gilbert Chabroux était arrivé à Villeurbanne, lorsqu'il y fut nommé professeur. Après une parenthèse de 28 mois de mobilisation en Algérie, il devient professeur agrégé de Sciences physiques et est nommé à l’ENNA de Lyon-Villeurbanne (futur IUFM). Il restera en poste jusqu’en 1990, lorsqu'il demande à être mis en disponibilité pour assumer ses fonctions de maire

Sénateur-maire de Villeurbanne

Entré au Mouvement des jeunesses socialistes et aux Etudiants socialistes en 1955, Gilbert Chabroux avait rejoint la section villeurbannaise de la SFIO en 1958. Il est élu conseiller municipal en 1965 sur la liste du maire socialiste Etienne Gagnaire, qui lui confie l’Education. Elu à la tête de la ville en 1977, Charles Hernu nomme Gilbert Chabroux 2e adjoint, délégué à l’Education et à la Petite enfance. Il remplacera le maire à sa mort en 1990, et occupera ce poste jusqu'en 2001. Entretemps, l'édile devient sénateur (1995-2014). 

Jean-Paul Bret a rendu hommage à son prédécesseur, évoquant "un enfant de la République auquel l’école avait donné une chance et l’avait conduit à un brillant cursus universitaire". "Maire totalement dévoué à sa ville et à ses convictions socialistes, il avait une grande idée de la justice sociale et du combat permanent pour les plus modestes", a insisté l'actuel édile. "Dans les prochains jours, la ville lui rendra l’hommage qu’il mérite", a annoncé Jean-Paul Bret. Un registre de condoléances sera notamment installé à l’hôtel de ville à partir de lundi 14 heures. 

  • Actuellement 2.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 2.7/5 (10 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?