DOSSIER

L’immoral financement d’interpol

L’immoral financement d’interpol

Depuis deux ans, l’organisation mondiale de police basée à Lyon ouvre de plus en plus son financement au secteur privé. Mais, en concluant des partenariats avec l’industrie du tabac, la pharmacie ou la Fifa, Interpol laisse éclater au grand jour des conflits d’intérêts majeurs dans sa lutte contre le crime international.

Interpol : le lobby du tabac se paie une vitrine