Entrée du Groupama Stadium, à Décines © Tim Douet
Entrée du Groupama Stadium, à Décines © Tim Douet

OL/Juventus : trois députés du Rhône ne veulent pas de supporters italiens

Par respect “du principe de précaution” Danièle Cazarian, Thomas Rudigoz, Jean-Louis Touraine ont écrit une lettre à Olivier Véran le ministre de la Santé pour demander d'interdire les supporters visiteurs lors d'OL/Juventus.

Trois députés du Rhône, Danièle Cazarian, Thomas Rudigoz, Jean-Louis Touraine ont écrit ce mardi à Olivier Véran le ministre de la Santé pour lui demander d'interdire la venue de supporters italiens ce mercredi soir au Parc OL pour la rencontre entre l'Olympique lyonnais et la Juventus Turin. “Nous nous permettons de vous faire part de notre inquiétude concernant la tenue demain soir du match de football entre l'Olympique lyonnais et la Juventus Turin”, écrivent-ils. 

3000 supporters italiens sont attendus à Lyon ce soir alors que le coronavirus (Covid-19) a fait 10 morts et infecté 322 personnes en Italie. “Le nombre de cas détectés en Italie est en augmentation constante, le patient zéro n'a toujours pas été identifié par les autorités italiennes et des cas de patients atteints du Covid-19 ont été détectés dans le Piémont. Nul ne songe à céder à la panique inutile et nous avons toute confiance en les autorités sanitaires de notre pays”, déclarent les trois élus.

Puis d'ajouter : “Néanmoins, le principe de précaution impose de prendre toutes les mesures adéquates afin de limiter autant que possible la pandémie. Aussi, il nous semble qu'une mesure visant à interdire les supporters visiteurs d'assister à ce match de football pourrait permettre de limiter considérablement les risques de propagation sans pour autant conduire à une annulation ou à un report de ce match”. 

Lors d'une conférence de presse ce mercredi, Olivier Veran a rejeté cette demande : “Il n'y a pas de malade identifié à Turin. Il n'y a pas lieu d'empêcher les supporters italiens de se rendre à ce match de football”.

à lire également
L’entrée de l’hôpital de la Croix-Rousse, à Lyon © Tim Douet
Après deux jours de stabilisation, le nombre de patients hospitalisés à cause du coronavirus COVID-19 dans la région Auvergne-Rhône-Alpes repart à la hausse ce 3 avril. On compte désormais 448 décès à l'hôpital auxquels il faut ajouter 202 morts dans les EHPAD de la région.
5 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 26 février 2020

    Deux responsables peuvent prendre cette décision :

    - l'organisateur de l'événement qui reste seul maître à bord de ses équipements et peut faire que le match ait lieu en huis clos en accord avec les organisations de la ligue des champions qui comprendra l'urgence,

    - l'état, qui a déjà pris sa décision de laisser faire, Gérard Collomb y compris.

    Perso je n'aimerais pas être obligé de fouiller les spectateurs venus d'Italie, en cars ou en voiture individuelle perdu dans la foule... Surtout que tout contact peut transmettre des "éléments" au suivant fouillé (personne ne ferait ça dans des hôpitaux).

    1. benbat - 26 février 2020

      Personne ?...
      Vous vous trompez.

      1. Abolition_de_la_monnaie - 26 février 2020

        Personne de responsable, s'entend 🙂

  2. Limas69 - 26 février 2020

    Ils ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas ! mais la machine à fric du foot est plus forte que la raison.

    1. Abolition_de_la_monnaie - 26 février 2020

      Au moins cette fois, si y'a un souci ensuite, ce ne sera pas comme pour le sang contaminé : on sait d'avance qui sont les personnes qui ont pris telle ou telle décision 🙂

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut