(Photo by PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Attaque à Villeurbanne : les motivations de l’agresseur encore très floues

Un homme a tué à l’arme blanche un jeune homme de 19 ans et blessé huit autres personnes samedi après-midi à Villeurbanne. Ses motivations restent floues.

Un homme a tué à l’arme blanche un jeune homme de 19 ans et blessé huit autres personnes samedi après-midi à Villeurbanne.

Le Procureur de la République de Lyon, Nicolas Jacquet, indique ce dimanche que le principal suspect dit "avoir entendu des voix insulter Dieu et lui donnant l’ordre de tuer".

"Il indiquait être musulman et avoir entendu dans l’après-midi des voix insulter Dieu et lui donnant l’ordre de tuer. Il pensait également avoir reconnu dans sa première victime un individu avec lequel il était en contentieux depuis son passage en Angleterre", a ajouté le Procureur.

Aucun élément ne laisse apparaître une radicalisation

A ce stade, le parquet national antiterroriste ne s’est pas saisi. Une perquisition a été réalisée samedi en fin de journée à son domicile, un centre d’hébergement pour réfugiés à Vaulx-en-Velin. Aucun élément laissant apparaître une quelconque radicalisation a été découvert.

"Il reconnaissait une forte consommation de stupéfiants, de la résine de cannabis. Il a fait l’objet d’une première évaluation psychiatrique, dans le temps de la garde à vue. L’expert psychiatre évoque un état psychotique envahissant", a poursuivi le Procureur.

La police judiciaire de Lyon est saisie des chefs d’accusation d'assassinat" et de "tentative d'assassinat".

à lire également
Les deux journées d'expérimentation de piétonnisation en semaine à Lyon auront permis de livrer un constat implacable : à l'inverse des samedis, ce mercredi et jeudi, les piétons n'étaient pas les bienvenus au milieu de la route. Les conducteurs n'ont pas lâché leur domaine.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut