Gay Pride à Lyon : "Hollande a un an pour légiférer sur la PMA"


Par Mathilde Régis
Publié le 09/07/2016  à 10:42
Réagissez

Pour sa 21e marche des fiertés, l'association lyonnaise "Lesbian and Gay Pride" veut adresser un message fort au gouvernement pour réclamer ce que François Hollande a promis lors de sa campagne.

Gay pride 2015 ()

"PMA pour toutes et changement d'état civil des trans". Le mot d'ordre de la marche des fiertés de Lyon, plus connue sous le nom de Gay Pride, est clair. L'année dernière, un peu plus de 15 000 personnes battaient le pavé des rues lyonnaises pour fêter les 20 ans de combat de la communauté LGBT vers plus de droits. Selon le président de l'association organisatrice, David Souvestre, politisation peut facilement rimer avec Lyon  : "par rapport aux autres villes de France, nous avons généralement les mots d'ordre les plus politisés ou les plus clivant, notamment parce qu'au sein de notre association, nous avons des personnes vraiment engagées". Un engagement politique qui peut selon lui s'expliquer par le contexte lyonnais  : "aussi bien à l'extrême gauche qu'à l'extrême droite, Lyon a des traditions de militantisme très prononcées. Il y a aussi beaucoup de conservateurs, voire de réacs, avec un poids du catholicisme très fort. Tout cela motive un petit peu plus les militants à avoir le courage de porter dans l'espace public des messages plus forts". L'association lyonnaise se réjouit d'ailleurs d'avoir été, il y a deux ans  : "la seule association à avoir eu le courage de parler clairement de la reconnaissance de la gestation pour autrui (GPA)". 

"Comme si on était des pigeons"

Si François Hollande s'est attiré les faveurs de l'électorat parmi la communauté LGBT par ses promesses de campagne, l'heure semble plutôt à la colère vis-à-vis de son gouvernement. "L'objet de la marche de cette année, c'est de mettre en avant deux promesses de campagne de François Hollande et de lui dire  : il reste maintenant un an pour légiférer et offrir la PMA pour toutes les femmes. Ne nous refait pas le coup d'attendre 2017 pour refaire une belle promesse, comme si on était des pigeons..." lance le président de l'association. L'autre promesse concerne le changement d'état civil des transsexuels (entre 10 et 15 000 en France). Porté par les députés socialistes Erwann Binet (Isère) et Pascale Crozon (Rhône), l'amendement au projet de loi sur la modernisation de la justice était jugé "correct, mais insuffisant" par l'association LGBT lyonnaise. Trois sous-amendements ont été déposés par le gouvernement avant le vote en mai dernier. Pour David Souvestre, ces ajouts "cassent la dynamique proposée par les députés, à savoir se diriger vers un changement d'état civil libre, gratuit, et sans condition". Pour changer de sexe dans l'état civil, les transsexuels devront passer devant un procureur de la République "avec toutes les conséquences que cela a en terme de coût et de durée" ajoute-t-il. "Ils vont à l'encontre de tout ce que les associations trans' et LGBT réclament depuis maintenant presque vingt ans", conclut-il. Autre point de tension, la levée de l'interdiction de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples homosexuelles. Actuellement, les couples qui ont accès légalement à la PMA sont les couples hétérosexuels mariés dans lesquels la stérilité de la femme est avérée. "Concernant la PMA, j'ai un peu peur que ça fasse comme avec le PACS et le mariage pour tous. C'est-à-dire qu'on a eu le PACS en 1999 et qu'il a fallu attendre 2013 pour le mariage pour tous. En 2017, les chances que la France reste à gauche sont quand même extrêmement fines. Là, on est reparti pour devoir patienter pendant des années, car sur la PMA, on a bien vu que tous les candidats de droite sont contre". estime David Souvestre. 

Action symbolique et hommage aux victimes d'Orlando

Le départ du cortège d'aujourd'hui est prévu à 14 h 30 devant le Lycée du Parc du sixième arrondissement pour prendre ensuite la direction de l'Hôtel de Ville. À 16 heures, l'association organisatrice souhaite stopper la musique et les chars pour demander aux participants de s'allonger sur le sol. "Le but du jeu est de marquer le coup par rapport au fait que le gouvernement de Valls essaye d'enterrer la PMA et le changement d'état civil pour les trans" précise le président de Lesbian and Gay Pride Lyon. Vers 17 heures, un forum associatif sera mis en place au niveau du quai des Célestins pour que se regroupent les associations et les organisations syndicales et politiques qui soutiennent la défense des droits des LGBT. Au niveau de la sécurité du cortège, elle sera assurée par le dispositif mis en place par la préfecture. En hommage aux 49 victimes des attentats d'Orlando aux États-Unis qui visaient spécifiquement la communauté, un moment de recueillement sera organisé au départ du cortège. Après la manifestation, la soirée se poursuivra rue des Capucins, avec un apéro organisé au Centre LGBTI de 19 heures à 1 heure du matin.  

  • Actuellement 4 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3.8/5 (4 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.