Braquage de Zilli : la boutique de luxe envisage de partir de Grôlée


Par Guillaume Lamy
Publié le 15/12/2010  à 12:19
17 réactions

_DSC0070 ()

@ Robin Favier - Des ouvriers réparant la devanture saccagée du magasin Zilli, mercredi à 14h15.

Réactualisé le 20 décembre

Le braquage de la boutique Zilli, dans le quartier Grôlée (2e arrondissement), le 15 décembre dernier, a rapporté gros. Selon la marque d'habillement de luxe française joint par Lyon Capitale, "la marchandise volée peut être évaluée entre 700 000 et 1 million d'euros". "Les voleurs ne se sont pas attardés sur les petites pièces comme les chemises, ils ont pris les grosses pièces de valeur, comme des manteaux de fourrure, des cuirs".

-----------------------------------------

Suite au braquage à la voiture bélier de ce mercredi matin, la marque de luxe, déjà victime d'un braquage il y a deux ans, envisage de déménager sa boutique du quartier Grôlée (Lyon 2e). "C'est le Bronx ici. C'est une image, certes, mais honnêtement, l'endroit idéal pour réaliser un casse à la voiture-bélier, c'est un quartier désert, me semble-t-il, non ? Le quartier Grolée est un quartier désert, fantomatique", réagit le groupe de luxe.

La marque d'habillement de luxe française envisage sérieusement de déménager de Grôlée. "Notre président général était mardi à Lyon pour un débat. Il est venu voir les dégâts dus au braquage de ce mercredi matin et a clairement posé la question de partir d'ici", explique Benoît de Valicourt, directeur de la communication de Zilli. Ce mercredi matin, aux alentours de 5 heures, un casse à la voiture bélier a visé la boutique de luxe Zilli, qui se trouve juste derrière Planet Saturn, dans le Quartier Grôlée.

D'après les caméras de vidéosurveillance du magasin, il s'agirait de quatre individus, encagoulés et armés de fusils d'assaut type kalachnikov. Un 4x4 de marque Mitsubishi a permis de défoncer la devanture de la boutique, pourtant équipée de barrières anti voiture-bélier mais qui se sont littéralement descellées du béton sous la violence du choc. La marchandise a ensuite été chargée à bord de deux Audi.

_DSC0072 ()

"Certaines pièces (volées) peuvent valoir plus de 30 000 euros"

Montant du hold-up ? Nos confrères de 20 Minutes Lyon annoncent la somme d' 1 million d'euros. "Que comptez-vous dedans ? Car il y a à la fois les dégâts matériels, assez élevés : vitrines endommagées, vitres cassées, grilles métalliques, meubles et sols endommagés et la marchandise dérobée. Nous sommes actuellement en train de compter. Nous aurons, je pense, une estimation précise ce mercredi soir", nous a confié Benoît de Valicourt.  

Les pièces volées : trois-quarts, blousons en peau (veau, crocodile, alligator, python, requin), vestes en soie et cachemire, costumes en popeline de coton. "Certaines pièces peuvent valoir plus de 30 000 euros", nous explique-t-on. En 2009, le chiffre d'affaires de Zilli a dépassé les 53,5 millions d'euros.

"Grolée, c'est le Bronx !"

Chez Zilli, dont le siège monde est implantée à Lyon, à Gorge de Loup, dans le 9e arrondissement, l'exaspération est sensible. "Nous sommes très en colère. C'est le Bronx ici. C'est une image, certes, mais honnêtement, l'endroit idéal pour réaliser un casse à la voiture-bélier, c'est un quartier désert, me semble-t-il, non ? Le quartier Grolée est un quartier désert, fantomatique". Il y a deux ans, en décembre, la boutique avait déjà été cambriolée. "Quand Rudoph Guliani, le maire de New York, a décidé de mettre en œuvre sa politique du carreau cassé, tout a été réglé".

La politique du carreau cassé, en substance, c'est  : vous laissez un carreau cassé, au fil du temps, tous les carreaux sont cassés. Si vous réparez systématiquement le carreau, cela décourage le vandalisme. En d'autres termes, Zilli remet sur le tapis la polémique du quartier Grolée (Lyon 2e) qui dépérit. En cause, les pas de portes, loués 4 500 euros/m2. Résultat, les commerces ont disparu les uns après les autres, laissant les devantures, et le quartier, à l'abandon.

----------

Historique

En 2004, la mairie centrale de Lyon décide de mettre en vente le quartier Grôlée, ensemble immobilier, classé aux Bâtiments de France. Une association d’habitants, déjà résidents, fait alors une offre à 84 millions d’euros. Mais la ville de Lyon vend à Cargill Marché Financiers pour 3 millions de plus. En 2006, ce dernier revend les rez-de-chaussées, c’est-à-dire 1/5 de la surface, pour 100 millions d’euros. La plus-value en deux ans est exceptionnelle, ahurissante. D’autant que la SACVL n’a pas été autorisée à déposer son offre, incluant un partage à 50/50 des plus-values. En vendant à Cargill, la ville de Lyon a donc fait une très mauvaise affaire. Et l’ex-patron de la SACVL Gérard Klein ne décolère pas, comme il l’a confié à Lyon Capitale : “Quand j’ai regardé la manière dont l’opération Grôlée était montée par Gérard Collomb, je lui ai dit : “c’est soit de l’incompétence, soit de la corruption”.

  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.4/5 (7 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
17 commentaires

Entre incompétence ou corruption dans les marchés immobiliers gérés par la Ville de Lyon selon Gérard Klein dans Lyon Capitale, on pourrait ajouter la gabégie de la video surveillance à plusieurs millions d'euros dont on le constate désormais quotidiennement ne dissuade aucun délinquant comme on nous l'a pourtant vendu et que l'on continue de nous le vendre.
Ne peut-on pas, comme Gérard Klein, se poser les mêmes questions mais sur une video surveillance qui n'apporte pas de meilleurs résulats sur la délinquance que dans les villes et communes qui en sont dépourvues ?

Signaler un abus | le 15/12/2010  à 13:57 | Posté par  corgnolon  

Face à la réitération de violentes attaques, sur fond de quartier volontairement laissé à l'abandon, le départ s'impose.

Quand à la vente du quartier Grôlée.

Les propos de cet homme, au cœur du système et compétent dans son domaine, auraient dû déclencher des démarches auprès du parquet.

" C'est soit de l'incompétence, soit de la corruption".

Signaler un abus | le 15/12/2010  à 13:58 | Posté par  Yvan, de Lyon  

Personne ose le dire en mairie centrale mais c'est de l'incompétance de la part de ce petit César Collomb, comment les gens on pu voter une deuxième fois pour une lanterne.
Pas de quoi lanticarner à Lyon, est-ce grave docteur César?.
De toute façon comme vous êtes incompétant la solution ne viendra pas de vous!!

Signaler un abus | le 15/12/2010  à 13:58 | Posté par  lyonnais  

“c’est soit de l’incompétence, soit de la corruption” disait Gérard Klein, pouvait-il ignorer qu'il parlait là aussi d'adeptes du cumul.

Signaler un abus | le 15/12/2010  à 13:59 | Posté par  jerome manin  

Encore un échec de la politique de sécurité du gouvernement.

Signaler un abus | le 15/12/2010  à 16:11 | Posté par  julian  

La politique de la France n'est en rien responsable du royaume du Yonnais mon @juju.

Signaler un abus | le 15/12/2010  à 16:17 | Posté par  lyonnais  

Mon Cher Julian,
Comment expliquez-vous que notre bon Maire se présente comme un Maire sécuritaire alors que vous venez nous affirmer que la sécurité est du ressort du gouvernement et donc son échec à Lyon vu les séries de braquages ?
Dans l'attente de vos explications éclairées...

Signaler un abus | le 15/12/2010  à 17:04 | Posté par  corgnolon  

Corgnolon: Caméras de surveillance, police municipale, coordination avec la police, oui c'est du sécuritaire municipal. Mais pour les braquages, c'est le rôle de la police nationale d'Hortefeux. Comment expliquer l'échec du gouvernement ?

Dans l'attente de vos explications éclairées...

Signaler un abus | le 15/12/2010  à 17:18 | Posté par  julian  

Merci de vos éclaircissements mon Cher Julian,
Vous nous confirmez donc que caméras de surveillance, police municipale et mauvaise coordination avec la Police Nationale vu les résulats sont inutiles et du ressort de la Municipalité.
CQFD !
Comme vous êtes en forme, vous allez nous expliquer pourquoi Lyon est la 1re ville française classée par Le Monde (journal UMPiste certaienement) en terme de braquage si c'est la responsabilité du seul gouvernement ? Pourquoi Lyon ?
Un complot ?!?! Des agents UMP pousseraient donc des jeunes lyonnais à braquer banques, bijouteries et autres commerces ?

Signaler un abus | le 15/12/2010  à 17:36 | Posté par  corgnolon  

JULIAN, on vient de passer à la phase visible de l'échec de la gestion socialiste de la ville de Lyon. Le gouvernement n'est en rien responsable du bradage de la rue et quartier Grolée. Cette rue est devenue un vrai coupe gorge du fait de la désertification de ses commerçants et occupants. J'ose espérer que vous n'avez pas perdu la mémoire ou que vous êtes de mauvaise foi car jusqu'à Mr Barre cette rue GROLEE était vivante et rayonnait. Mais la réalité est bien là, oui les conséquences d'une GESTION SOCIALISTE sont désastreuses et si les citoyens ne réagissent pas le pire est à venir. Les élus socialistes lyonnais ont généré "un appel d'air". Je ne crains que Lyon, de part sa gestion socialiste soit en train de devenir une plateforme vouée au banditisme.

Signaler un abus | le 15/12/2010  à 18:23 | Posté par  RUOURS  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.