Pour Collomb, la fin de l'Etat d'urgence au pied de la Tour Eiffel


Par Mathilde Régis
Publié le 01/11/2017  à 17:39
Réagissez

Pour marquer la sortie de la France de près de deux ans d'Etat d'urgence et l'entrée en vigueur de la loi de lutte contre le terrorisme, Gérard Collomb et Edouard Philippe sont allés rencontrés les forces de l'ordre au pied de la Tour Eiffel. 

Des barrières de sécurités autour de la tour Eiffel

Alors que la France sort de près de deux ans d'Etat d'urgence, le ministre de l'Intérieur et le Premier Ministre tentent de rassurer en visitant les forces de l'ordre dans un des lieux les plus touristiques de France, qui marque également les hommages français aux victimes d'actes terroristes. Depuis quelques jours, Gérard Collomb défend sa loi et "l'équilibre" préservé "entre la sécurité des français et la protection de leurs libertés". Ainsi, il détaille que la loi entrée en vigueur permet d'établir des périmètres de protection afin d'assurer la sécurité des grands événements. Alors que "sous l'état d'urgence, les périmètres de protection pouvaient être appliqués au seul motif de maintien de l'ordre public, aujourd'hui, il faut une menace terroriste avérée pour les établir" explique le ministère de l'Intérieur. Autre argument concernant les fermetures de lieux de culte : "tandis qu'une fermeture pouvait être décidée pendant toute la durée de l'état d'urgence, la durée de fermeture est aujourd'hui limitée à six mois". Encadrement des mesures d'assignation à résidence, "création d'un nouveau régime de visites et saisies à domicile", tous les termes sont utilisés pour rassurer à la fois sur la menace terroriste et la capacité à lutter contre que sur le texte de loi lui-même.   

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?