Lyon : Grand Cuisine, le festival qui mange les films


Par La rédaction
Publié le 16/12/2016  à 19:32
Réagissez

Le Grand Cuisine Cinema Club revient ce dimanche au Sucre. Nouveau format, nouveaux films et 3 chefs de la génération montante de la cuisine lyonnaise pour cette 2e édition. Bon cin-appétit.

Mat Gallet – 1re édition du Grand Cuisine Cinema Club, le 13 septembre 2015 au Sucre © Tim Douet
© Tim Douet
Mat Gallet – GCC 2015.

À force de s’entendre dire que Lyon était la capitale de la gastronomie et le berceau du cinéma, une bande de petits malins s’est mis en tête de lancer un festival mariant les deux gènes. Le concept ? Projeter des films dédiés à la cuisine et à la food culture et vous donner à déguster ce que vous voyez à l’écran.

Entrepreneurs affamés…

Après une première édition en 2015 sur le thème des “Foodmaniacs”, le GCC s’intéresse aux makers, “ceux qui font” en français. Mais aussi à ceux qui inventent, qui osent, qui cassent les codes de la cuisine – et de toute une époque – aujourd’hui. Chefs visionnaires, créatifs sauvages, entrepreneurs affamés, post-youtubeurs voraces, ils repoussent les frontières de la gastronomie et la réinventent, parfois à partir de rien.

“C’est à ces personnes-là que nous consacrons cette édition, précise Mat Gallet, fondateur du Grand Cuisine Cinema Club. À l’entrepreneur qui, sur une intuition, est en train de convertir la Chine au fromage de chèvre bio. À René Redzepi et sa team du restaurant Noma qui – alors qu’ils sont au top du top (quatre fois meilleure table du monde en cinq ans) – inventent à la fois le restaurant gastronomique éphémère, mais aussi une nouvelle méthodologie pour créer en cuisine. À ce wine critic anglais qui, en une journée, a changé à tout jamais la géopolitique du vin.” Ou comment analyser notre époque à travers les codes mouvants de sa cuisine.

… pour repas disruptés

Avec trois séances/services en une journée, le défi va être de taille pour l’équipe en cuisine. Cette année, ce sont les jeunes chefs montants de La Bijouterie, du Substrat Restaurant et des Apothicaires qui s’y collent, avec un menu unique, original, coécrit et directement inspiré du film Noma au Japon, qu’ils ont pu visionner en avant-première.

La promesse du GCC ? “Vu le thème, répond Mat Gallet, nous allons gentiment tenter de disrupter le repas en proposant une manière singulière de manger pendant les séances.” Un menu à 12 mains 100 % secret, à découvrir en direct, un œil rivé sur le film phare Noma au Japon ou sur les food-documentaires de Munchies, la très geek et gourmande plateforme digitale.

1re édition du Grand Cuisine Cinema Club, le 13 septembre 2015 au Sucre © Tim Douet
© Tim Douet
Grand Cuisine Cinema Club 2015.
Grand Cuisine Cinema Club – ”Disruption”
Dimanche 18 décembre à 11h30 (complet), 15h30 et 19h30 (complet)
au Sucre (50 quai Rambaud, Lyon 2e/Confluence).
Réservations sur le site du GCC

 

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (2 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.