Pour être informé en temps réel, cliquez ici FIL INFO
jeudi 30 octobre 2014

Bertinotti mise sur la pré-scolarisation et la médiation


Par Adeline Gailly
Imprimer l'article Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
Publié le 28/06/2013  à 17:42
Réagissez

En déplacement à Vaux-en-Velin, ce vendredi 28 juin, la ministre déléguée en charge de la famille a affirmé vouloir se concentrer sur la pré-scolarisation des 2-3 ans et sur la médiation entre parents, enfants et écoles.

école maternelle ()
©Tim Douet

Lors de son déplacement au centre social Grand Vire de Vaulx-en-Velin, ce vendredi 28 juin, Dominique Bertinotti a déploré le manque de pré-scolarisation des 2-3 ans. En effet, les familles qui se voient refuser leur enfant à l'école maternelle se tournent alors vers les crèches. Or, "une famille sur deux ne trouve pas de place", souligne la ministre. Cette dernière annonce un objectif de 275 000 places dont 75 000 en pré-scolarisation sous la forme de classes passerelles dans les écoles volontaires. Priorité sera donnée aux quartiers sensibles.

+2 milliards d'euros d'investissments

Pour financer ces objectifs, le fonds national d’action sociale (FNAS) de la branche famille passera de 4,6 à 6,6 milliards d'euros d'ici 2017. Les moyens seront mis en place suite à la nouvelle convention d’objectifs et de gestion qui sera signée entre la CNAF et l’Etat d'ici quelques jours. La ministre annonce également le doublement du budget de soutien à la parentalité de 50 à 100 millions d'euros. Le département du Rhône devra établir un schéma territorial de la petite enfance et de la parentalité afin de déterminer les endroits à privilégier et les moyens à mettre en œuvre pour corriger les disparités sur le territoire.

L'absence de médiation a également été soulignée lors de cette rencontre entre personnel du centre, animateurs et parents. Selon la ministre, "les parents éprouvent de la difficulté vis-à-vis de l'éducation nationale […] et il vaut mieux qu'[ils] se rendent avec un médiateur à l'école plutôt que pas du tout". Outre la communication entre les parents et les écoles, une volonté de privilégier l'échange parents-enfants et parents-parents a été mise en avant. Une façon de "remettre du lien social" à travers la médiation, pour Dominique Bertinotti.


à lire également
  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !


Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.

Municipales 2014
boutique LC
LYONCAPITALE SUR LA TOILE
LES DERNIERS COMMENTAIRES
Comment ? Il n'aurait pas reçu ce qui lui aurait été promis ?
Il est vital pour la France de RE-mercier...
Posté par  grandlyonnaise  le 29/10/2014 08:31

"""Michel Mercier en a profité pour enfoncer le clou, accusant certains élus de défendre les intérêts de Vinci plutôt que...
Posté par  Epsilon  le 29/10/2014 07:12

beh t'a qua démissioné et travaillé pour de vrai !
Posté par  rimkash69  le 28/10/2014 21:01

J'espère que Vinci ira au crash et au procès, peut être qu'à ce moment là nous saurons toute la VÉRITÉ...
Posté par  Marine  le 28/10/2014 19:12

présenté comme un acte civique alors que le bon sens aurait voulu que ce ne soit pas possible le Sénat...
Posté par  Robes Pierre  le 28/10/2014 16:10