Le président chinois reçu en grande pompe à l’hôtel de ville


Par Guillaume Lamy et Thomas Coudert
Publié le 26/03/2014  à 10:43
2 réactions

Le président chinois Xi Jinping était reçu mardi soir à l’hôtel de ville. Le maire de Lyon, Gérard Collomb, et Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, l’ont accueilli dans les salons de la mairie centrale avant de partager un repas concocté par Jean-Christophe Ansanay-Alex, chef de L’Auberge de l’Ile (île Barbe). Retour en images sur cette soirée.

Image 11 ()

Xi Jinping a signé le livre d'or avant de rencontrer trois entreprises de la région Rhône-Alpes qui sont implantées en Chine : l'équipementier automobile Efi Automotive ; Serge Ferrari, un groupe spécialisé dans les matériaux composites souples ; enfin Gattefossé, qui travaille dans le secteur de la cosmétique et de la pharmaceutique.

Après l'économie, place à la gastronomie. En compagnie du président du conseil régional Jean-Jack Queyranne, Xi Jinping et sa femme Peng Liyuan ont découvert des spécialités du terroir. Après le beaufort et la charcuterie de la maison Sibilia, ils ont goûté le beaujolais de Dominique Piron. Après cette mise en bouche, il était temps de se mettre à table.

C'est Jean-Christophe Ansanay-Alex, chef de L'Auberge de l'Ile (sur l'île Barbe) qui a été chargé du dîner de gala offert par le maire de Lyon au président chinois. Pourquoi Ansanay-Alex ? Parce qu'il est a été choisi par le protocole de la Ville de Lyon. "On a mis la pression sur la mairie de Lyon pour que ce soit Paul Bocuse qui cuisine le repas. Personnellement, ça ne me dérangeait absolument pas. Le protocole m'a finalement rappelé et m'a confirmé dans mon rôle", explique JC Ansanay-Alex.

Président chinois à l'Hôtel de ville

Et la Ville de lui adjoindre les services d'Alain Le Cossec, Meilleur Ouvrier de France et professeur à l'Institut Paul-Bocuse. Clin d'œil à son mentor, il cuisina en guise d'entrée un loup en croûte feuilletée sauce Choron. Quant à Jean-Christophe Ansanay-Alex, il mitonna une selle d'agneau de lait au foin et au thym "patrimoine mondial de l'Unesco" car servi à Versailles à l'occasion de l'inscription du repas gastronomique des Français au Patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

En dessert, Xi Jinping, son épouse Peng Liyuan (chanteuse de variétés très populaire, surnommée la "Carla Bruni chinoise", mais également major général de l'armée chinoise) et la grosse délégation de chefs d'entreprise qui les accompagnent ont apprécié une brioche perdue caramélisée aux fruits rouges et noirs.
La maison Bernachon a conclu le dîner par une note chocolatée avec ses fameux 400 palets d'or, l'une des vedettes du chocolatier le plus célèbre de la ville.

Le président chinois à l'hôtel de ville en vidéo ci-dessous (images AFP TV).

 

  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.5/5 (4 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
2 commentaires

Le Président de la République de Chine semble très froid avec Gérard Collomb.

Signaler un abus | le 26/03/2014  à 11:37 | Posté par  PenserLyon  

difficile d'échanger des plaisanteries !

Signaler un abus | le 26/03/2014  à 13:04 | Posté par  FOurs  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.