Filippetti suit la situation à Roanne et St-Etienne


Par Lucie Blanchard
Publié le 13/05/2014  à 09:27
1 réaction

“On suit avec attention la situation aux théâtres de Roanne et Saint-Etienne”, a dit ce matin Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, à Patrick Cohen, sur France Inter.

Pour la ministre de la Culture et de la Communication, la suspension de l'équipe culturelle en lien avec l'opéra-théâtre de Saint-Etienne et le renvoi du directeur du théâtre de Roanne par les nouvelles équipes municipales de droite élues le 30 mars ne sont "pas normaux".

“Des artistes ou des programmateurs pris en otage de considérations politiques”

"Je suis extrêmement attentive à toutes ces questions. Ce que je peux vous dire, c'est que le ministère de la Culture est en contact avec le responsable du théâtre de Roanne mais aussi de Saint-Etienne, parce qu'il n'est pas normal que des artistes ou des programmateurs soient pris en otage de considérations politiques", a-t-elle répondu ce matin à 8h10 à Patrick Cohen, le matinalier de France Inter, qui l'interrogeait sur le sujet.

“Rappeler les collectivités à leur devoir”

La ministre rappelle aussi que le ministère "n'est évidemment pour rien dans cette situation". "En revanche, on est là pour rappeler les collectivités locales à leur devoir, c'est-à-dire le respect de l'indépendance totale, de la liberté de création et de programmation", précise Aurélie Filippetti. "Quand il y a des questions budgétaires ou financières, ces questions doivent être traitées mais, en l'occurrence, je serai toujours extrêmement vigilante sur la liberté de création et la liberté de programmation. On suit avec attention cette question des théâtres de Roanne et Saint-Etienne", a-t-elle terminé.

 

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
1 commentaire

Au lieu de critiquer, cette gentille dame devrait mettre le nez dans les comptes.
Je pense qu'elle ne parlerait pas autant après.

Signaler un abus | le 13/05/2014  à 12:28 | Posté par  Marine  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.