Villeurbanne : le FN triple son score de 2009 selon Bret


Par Steven Belfils
Publié le 25/05/2014  à 23:50
Réagissez

Dans un communiqué, le maire de Villeurbanne livre les résultats dans sa ville. Il y constate le maintien du PS au premier rang, immédiatement suivi par le FN qui triplerait son score de 2009.

 

Jean-Paul Bret dans l’émission L’Autre Direct sur Lyoncapitale.fr © Tim Douet
Jean-Paul Bret © Tim Douet

"Bouleversant". C’est ainsi que le maire de Villeurbanne, Jean-Paul Bret qualifie le résultat du Front national aux élections européennes de ce dimanche.  « L’Europe s’est fondée pour faire échec aux mouvements de pensée d’extrême droite qui l’avaient conduite à la guerre. Qu’aujourd’hui une formation, elle aussi d’extrême droite, obtienne dans notre pays une telle représentation au Parlement européen est consternant », commente-t-il.

D’après le maire, à Villeurbanne, le parti socialiste est arrivé en tête avec 19,79% des voix. « L’UMP passe de 23,26 % à 17,75 %  ainsi qu’EE-LV qui chute de 21,65 % à 13,49 %. Le Front de gauche se maintient avec près de 7 % des voix », rapporte l’édile qui note que « le FN est, comme au niveau national, le grand bénéficiaire de ce scrutin en passant de 6,60 % à 18,75 % ».

« L’abstention et la protestation témoignent des difficultés qu’a l’Europe à susciter l’adhésion. Elle est vécue comme une contrainte et non plus comme un progrès », diagnostique Jean-Paul Bret qui appelle le gouvernement et les responsables européens à « relever les défis de la croissance, de l’emploi, de la solidarité et mettre en œuvre des solutions concrètes pour retrouver la confiance des Français ».

 

  • Actuellement 4 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4/5 (2 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.