La police municipale de Vaulx-en-Velin bientôt armée


Par Gregor Clauss
Publié le 01/04/2017  à 10:23
Réagissez

C'est le maire PS Pierre Dussurgey qui l'a annoncé jeudi lors du conseil municipal. 6 agents seront habilités à cette tâche.

Policier municipal © Eliot Lucas
© Eliot Lucas

 

Après Villeurbanne, c'est au tour de Vaulx-en-Velin d'armer ses policiers municipaux. En évoquant les "fortes attentes des Vaudais dans ce domaine", le maire Pierre Dussurgey a décidé d'agir pour répondre "aux problématiques auxquelles sont confrontés aujourd'hui les agents de police municipale dans leur mission quotidienne". Pour l'élu, ceux-ci sont parfois "en confrontation directe avec des individus agressifs dans des situations pouvant rapidement dégénérer".

C'est le pistolet à impulsion électrique, plus connu sous le nom de taser, qui a donc été choisi. Il interviendra dans le cadre unique de la légitime défense, et nécessitera une intervention obligatoire à deux agents, ceci pour être en conformité du devoir de secours à la personne faisant l'objet du tir. Au total, ce seront 6 agents municipaux qui seront porteurs du taser. Ceux-ci vont suivre une formation obligatoire prochainement.

100 000 € d'investissement pour la police municipale en 2017

L'édile a par ailleurs annoncé d'autres changements au sein de la police municipale, qui devrait investir son nouveau poste de police en juin prochain. Les bâtons de défense télescopique viendront remplacer les matraques à poignée latérale (tonfa). L'instauration définitive des caméras individuelles, jusqu'alors testées, a été actée. Celles-ci seront fixées sur les nouveaux gilets tactiques des policiers.

Une police municipale bientôt renforcée, avec l'arrivée imminente de 5 nouveaux agents déjà formés, dont 3 cynophiles qui seront en charge de la nouvelle brigade canine. La brigade équestre sera renouvelée cet été. Enfin, la constitution d'une brigade VTT est étudiée. Des recrutements qui porteront à 17 policiers municipaux en juin, avec pour objectif 20 en 2020.  

"Une solution dangereuse. Le rapport entre policiers et individus va complètement changer" a regretté le conseiller municipal Saïd Yahiaoui. "On constate que la police nationale se retire et laisse la police municipale faire le travail. Où est la limite entre les deux?" a-t-il déclaré.

Christine Bertin de l'association Agir pour Vaulx-en-Velin a de son côté apprécié un "rapport très intéressant et très positif" regrettant néanmoins le nombre de 20 policiers municipaux en 2020, alors que 40 étaient annoncés.

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.