Lyon: l'esplanade du CHRD au nom du gouverneur militaire de la 2nd GM


Par Mathilde Régis
Publié le 16/07/2017  à 10:25
Réagissez

Pour la "journée nationale à la mémoire des victimes de crimes racistes et antisémites de l'État français et d'hommage aux Justes de France", une cérémonie se tient ce dimanche dans la cour du centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation durant laquelle l'esplanade sera nommée du nom du général Pierre Robert de Saint Vincent.

Centre d'histoire de la résistance et de la déportation
Domaine public
Centre d'histoire de la résistance et de la déportation

La Ville de Lyon a choisi, en ce jour de commémoration, de rendre hommage à "un serviteur de l'État et résistant héroïque" : le général Pierre Robert de Saint Vincent. Gouverneur de militaire de Lyon pendant la Seconde Guerre Mondiale, son refus d'obéir aux ordres permis de retarder l'embarquement de près de 600 juifs en gare de Perrache. Le 29 août 1942, le général est sommé de mettre des gendarmes à disposition de l'Intendant de police pour encadrer un l'embarquement de centaines de juifs pour le camp de Drancy. Son refus catégorique retarda la rafle d'une journée et permit à de nombreuses personnes de s'enfuir et d'éviter ainsi la déportation. Une semaine après la rafle, le général fût mis à la retraite.

Faire prévaloir sa conscience malgré les ordres

Jean-Dominique Durand, adjoint délégué au patrimoine, à la mémoire et aux anciens combattants, sera aux côtés du préfet de la région Henri-Michel Comet pour la cérémonie prévue à 11 heures ce dimanche matin. Pour lui, "l'attitude du Général Pierre Robert de Saint Vincent montre ce que peuvent faire le courage et la détermination d'un homme pur enrayer la machine totalitaire, et qu'un haut fonctionnaire, même habitué à l'obéissance aux ordres reçus, doit savoir, en certaines circonstances, faire prévaloir sa conscience". L'esplanade du CHRD sera ainsi nommée d'après le nom de celui qui obtient, en 1993, le titre de "Juste parmi les Nations" de l'institut de Yad Vashem de Jérusalem. Une centaine de membres de la famille du général Pierre Robert Vincent assistera à la cérémonie, ainsi que le Grand Rabbin Richard Wertenschlag, qui lira la prière pour les Déportés et les Justes de France après qu'un appel des noms des 150 Justes du Rhône ait été prononcé. 

  • Actuellement 3.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3.7/5 (3 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.