Lyon Capitale

UTMB 2018 : Xavier Thevenard sur le toit du Mont-Blanc

Départ de l'UTMB 2017 © Alexandre Girbal

Ce week-end avait lieu la 16e édition de l’Ultra Trail du Mont-Blanc (UTMB). Une course légendaire remportée par le Français Xavier Thevenard en 20 heures et 45 minutes. Le favori, Kilian Jornet a abandonné à la suite d’une piqûre d’abeille. 

Ce Vendredi à 18h, ils n’étaient pas moins de 2 300 à attendre devant la ligne de départ à Chamonix pour la 16e édition. 2 300 coureurs qui attendent chaque année cet évènement avec impatience. Car la course de l’Ultra Trail du Mont-Blanc (UTMB), c’est un peu comme un rendez-vous annuel que tous les coureurs préparent durant des mois. Et pour cause : 170 kilomètres de course, 10 000 mètres de dénivelée, un franchissement du col du Bonhomme et du col de la Seigne, ou encore un passage par la Suisse et l’Italie. Tout ça réuni en une course. Aujourd’hui, le record s’élève à 19 heures et 1 minute. C’est le François D’Haene qui en est le détenteur. En revanche, les plus lents mettront jusqu’à… 46 heures. La course est d’autant plus difficile que la victoire est individuelle et qu’un coureur ne peut être remplacé par un autre en cours de route.

Thevenard toujours plus loin, toujours plus haut, toujours plus fort

Il est rentré dans la cour des grands, pour ne pas dire celle des seigneurs. Après 20 heures et 45 minutes de course, le Français Xavier Thevenard s’est imposé dans cette édition 2018 de l’UTMB. C’est la troisième fois que le Jurassien de 30 ans remporte cette course. "Pepino" (de son surnom) avait terminé premier en 2013 et 2015. "Je voulais faire une course avec une meilleure gestion que l'année dernière. J'ai pas cherché à aller trop vite, je suis resté dans mes allures, c’était pas trop mal !... Je sais la valeur de ce moment-là. Cette victoire je la dois à Benoit mon ami, nutritionniste, coach, ostéopathe... Merci à mon staff, ma famille, le public, c'est incroyable de vivre ce moment", a-t-il déclaré sur la ligne d’arrivée.

Un abandon sur piqûre pour Jornet

S’il y a un coureur que tout le monde attendait, c’était bien Kilian Jornet avec ses trois victoires en 2008, 2010 et 2011. Comme chaque année, il faisait figure de favori pour remporter la course. Malheureusement, aux alentours de 3h00 du matin, il a abandonné après 84,8 kilomètres, au niveau du refuge de Bertone, en Italie. Le Catalan a été victime d’une piqûre d’abeille trois heures avant le départ, et a fait une réaction allergique. "Après Courmayeur, j’ai eu une réaction allergique très lourde, des difficultés à respirer, des nausées, des douleurs à la poitrine", a-t-il expliqué sur son compte Facebook avant d’ajouter que ce qui "est génial dans la course, c’est que rien n’est écrit d’avance".

Guillaume Lamy, journaliste à Lyon Capitale, a pour sa part terminé la course en 40h15 mn, à la 769e place (sur 2 561 partants). La rédaction le félicite pour cette performance.