iPad, iPhone ou Mac en location à la Fnac : bonne affaire ?

La Fnac propose désormais les produits Apple en location longue durée (leasing). Pour faire la promotion de son nouveau concept, le géant français de la vente de produits culturels et high-tech affirme qu'il est possible d'avoir un iPad Air pour 19,50 euros par mois. Cela est-il une bonne affaire ? Verdict

Vous rêvez d'acheter un iPad, mais vous n'avez pas les moyens de débourser 489 euros ? La Fnac vous propose de louer la dernière tablette d'Apple pour seulement 19,50 euros par mois. Grâce au service Pass location, tous les iPhone, iPad, MacBook ou iMac, vendus entre 300 et 3000 euros, devraient être éligibles à cette offre, avec des mensualités plus ou moins élevées. En apparence, cela semble intéressant, pourtant, lorsque l'on regarde les détails, l'offre de la Fnac est loin d'être toujours une bonne affaire.

L'iPad Air 16 à 583 euros sur deux ans

Pour promouvoir son nouveau service, la Fnac met en avant l'iPad Air 16 Go que les clients peuvent louer pour 19,50 euros par mois durant 24 mois. La formule est avec engagement, mais il est possible d'arrêter le contrat après le 12e mois en payant trois mois de pénalité, soit 58,5 euros. À terme, le consommateur pourra racheter le produit s'il le désire pour 115 euros supplémentaires, soit un total de 583 euros. Ce prix final reste cher lorsqu'on le compare à celui de l'iPad vendu à l'origine à 489 euros.

Un surcoût inférieur à celui d'un crédit à la consommation, mais...

Néanmoins, le surcoût de la formule avec location, 94 euros, reste inférieur à celui des intérêts d'un crédit à la consommation sur deux ans pour acheter le même iPad (surtout lorsque les taux annuels flirtent avec les 20 %). Une affirmation à nuancer, la Fnac comme d'autres enseignes proposent régulièrement des paiements en plusieurs fois sans frais qui demeurent bien plus avantageux que la location ou un crédit avec taux d’intérêts. Parmi les offres les plus intéressantes, on retrouve ainsi le site Rue du commerce et son 24 fois sans frais (qui reste un crédit mais les taux d'intérêts sont supportés par le vendeur).

Un meilleur iPad au bout du 13e mois

Du côté de la Fnac, au bout de 24 mois, le client peut décider de racheter son produit, ou partir sur un nouveau modèle sans surcoût. De même, à partir du 13e mois, il serait possible, là encore, d'obtenir un appareil de nouvelle génération. Dès lors en théorie, après un an d'engagement lors de la location d'un iPad Air et après avoir versé 234 euros de loyer, le client pourrait obtenir l'hypothétique iPad Air 2 toujours pour 19,50 euros par mois (sauf éventuelles pénalités de changement de contrat, cet article sera mis à jour lorsque la Fnac aura publié ses conditions générales de vente).

Des produits qui perdent peu de leur valeur

Dans ce contexte, un technophile pourrait toujours avoir à sa disposition un iPad 16 Go de dernière génération pour 234 euros par an (contre 489 / 500 euros neuf). Cette offre semble intéressante pour tous ceux qui veulent être la pointe. Néanmoins, c'est oublier que les produits Apple décotent très peu et qu'il est plus intéressant d'acheter un iPad Air puis de le revendre sur le marché de l'occasion lors de la sortie du nouveau modèle. Un an après son lancement sur le marché, une tablette d'Apple en version 16 Go se revendra souvent autour de 300 / 350 euros, en étant pessimiste, soit une perte de 189 / 139 euros pour le revendeur. On reste loin des 234 euros annuels de location à la Fnac. De même, après deux ans, un iPad Air pourra toujours se revendre autour de 150 / 200 euros, soit une perte de 289 / 339 euros, contre 468 euros à la Fnac avec la location.

Quid en cas de casse ou vol ?

Une inconnue demeure. L'offre n'étant pas encore officiellement lancée, il est impossible de savoir ce que dit le contrat en cas de vol ou de casse du produit concerné. En théorie, toute réparation hors garantie ou remplacement d'un produit volé devrait être aux frais du locataire. Si la Fnac s'inspire des autres services de location, le client doit souscrire une assurance pour ne rien débourser en cas de sinistre. Nous ne manquerons pas de mettre à jour cet article en fonction des évolutions et informations dévoilées. L'iPad, l'iPhone ou bien encore les MacBook restent des produits nomades qui se cassent facilement en cas de chutes et attirent les voleurs. Les clauses du contrat concernant ces situations seront donc importantes.

Verdict

L'offre de la Fnac a le mérite de chambouler un peu les habitudes en matière de produits high-tech. Néanmoins, il ne s'agit clairement pas d'une bonne affaire pour tous ceux qui peuvent s'acheter un produit high-tech en paiement comptant ou profiter d'une offre de crédit promotionnelle, comme un 24 fois sans frais. L'offre de location de la Fnac avec option d'achat présente un surcoût non négligeable en fin d'engagement.

Ceux qui espéraient pouvoir changer régulièrement de produit high-tech avec ce type de location auront tout intérêt à acheter le produit Apple, s'ils le peuvent, puis le revendre sur le marché de l'occasion quand le nouveau arrivera. Il ne faudra jamais perdre à l'esprit que les appareils de la firme à la pomme perdent peu de leur valeur avec le temps. De même, les maladroits qui veulent louer des produits nomades auront tout intérêt à lire attentivement les clauses du contrat de location et prendre une assurance pour éviter toute mauvaise surprise.

Enfin, dans tous les cas, pour tous les produits, il est important de calculer le coût sur deux ans avec option d'achat et de le comparer avec le prix du bien en temps normal. Plus la différence est élevée, moins il s'agit d'une offre intéressante. Reste une question dont la réponse dépend de chacun : est-il pertinent de s'endetter sur 24 mois ou de s'engager durant la même période lors d'une location, pour obtenir un produit high-tech ? Même si les mensualités semblent faibles à l'origine, le total payé à la fin réserve parfois de mauvaises surprises.

à lire également
Part-Dieu maquette
Quelques semaines avant la sortie des futurs iPhone XS (s'ils s'appellent bien comme cela), l'Apple Store de la Part-Dieu va fermer ses portes durant cinq jours.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut