Manifestation de Gilets jaunes devant l’hôtel de région, à Lyon, le 7 décembre © Tim Douet
Politiquement et paradoxalement, La République en Marche espère sortir gagnante d’une crise qu’elle a mal gérée et qui a montré ses limites. Une transformation politique du mouvement des Gilets jaunes pourrait déboucher sur une balkanisation supplémentaire des oppositions à Emmanuel Macron.
Députés du Rhône à l'Assemblée nationale en 2017 © Tim Douet
Nicolas Hulot les a ciblés en démissionnant. Les lobbys tentent, à coups de millions d’euros, d’influer sur les lois. Ils ont su s’adapter aux avancées de la transparence dans les zones grises où ils s’épanouissaient. Les cadeaux ou avantages en nature ont cédé la place aux “éléments de langage”. L’efficacité n’en a que peu pâti. Surtout que les députés s’accommodent bien de leur présence. Les ennemis des lobbys dénoncent une “captation du débat démocratique”. Lyon Capitale s’est penché sur le rapport de nos députés à ces groupes de pression aux moyens colossaux.
Gérard Collomb en visite officielle à Lyon, en septembre 2017 © Tim Douet
Interrogés par Lyon Capitale sur l'affaire Benalla, les députés LREM du Rhône Yves Blein et Blandine Brocard tentent de faire pare-feu sur la question des responsabilités d'Emmanuel Macron et de son ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb. Cela ne fait pas de doute, Yves Blein aurait "préféré continuer à savourer notre victoire en coupe du Monde". […]
Chantier du Grand Parilly © Léa Dubuc
Le député LREM du Rhône, Yves Blein s'est exprimé, jeudi dernier, à propos du projet de Grand Parilly en le qualifiant de "milliers de mètres carrés commerciaux." Michèle Picard, la maire de Vénissieux, a vivement réagit à ces déclarations.
Les jours derniers étaient discutés plusieurs amendements au projet de loi "pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable" dont ceux sur l’interdiction du glyphosate, du nutri-score et de l’interdiction des publicités promotionnelles de produits trop sucrés, trop salés ou trop gras.
Pas d'image
Alors que les députés du Rhône ne brillent pas par leur implication dans les rangs de l’hémicycle, le fondateur d’Infogrames, élu sur la circonscription de Villeurbanne, fait partie des moins actifs de tout le pays.
Les députés LREM du Rhône, en juin 2017 © Tim Douet
Les douze députés du Rhône de La République en Marche ont annoncé qu’ils tiendraient une réunion par mois dans le Rhône, pour mener des “actions de défense de meilleures pratiques sur [leurs] circonscriptions”.
Assemblée nationale extérieur
Les 14 députés du Rhône sont attendus cette semaine à l’Assemblée nationale. Une grande première pour les dix nouveaux élus LREM, qui seront encadrés par Jean-Louis Touraine et Yves Blein. Les deux députés sortants réélus avec l’étiquette macroniste montreront la voie à leurs camarades néophytes, qui recevront aussi quelques conseils lors du week-end d’intégration du parti.
Urne de vote
Yves Blein (LREM) est largement en tête à Vénissieux (14e circonscription du Rhône), devant le candidat FN. Mais l’abstention dépasse 70 % à Vénissieux.
Yves Blein
Yves Blein (LREM) est réélu dans la 14e circonscription du Rhône (Vénissieux, Corbas, Feyzin, Saint-Fons, Solaize et une partie de St-Priest), face à Damien Monchau (FN). Mais avec quasiment 70 % d’abstention.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6