Antic Wine
Le Georges Five (32, rue du Boeuf, 5e), mythique bar à vins du Vieux-Lyon, plie les gaules.
vins Elysée
Montrachet, romanée-conti, échézeaux, romanée saint-vivant, clos du mesnil de Krug, châteaux Cheval Blanc, Ausone, Angélus... Un dixième de la cave de l'Élysée est mise en vente jeudi 30 et vendredi 31 mai.
Pas d'image
D'ici 2050, la cartographie mondiale du vin aura très probablement été complètement bouleversée par le changement climatique. Les cartes auront été redistribuées. La France sera particulièrement touchée.
"Le Beaujolais ne sert-il pas à boire à la terre entière ?" C'est cette phrase qui a accompagné la libération du Beaujolais aux douze coups de minuit lors du 3e jeudi du mois de novembre. Sur la place du village de Beaujeu la percée a eu lieu devant une foule venue des quatre coins du globe. Malgré la faible récolte de cette année on avait mis les petits plats dans les grands pour la libération du Beaujolais nouveau. A consommer avec modération !
LC 716 p. 46-47
Au nord et au sud de Lyon, dans une bande de 2 kilomètres de large sur 400 de long qui court d’Avignon à Dijon, et sur près de 120.000 hectares
(14,5 % du vignoble français), sont produits parmi les plus grands vins de la planète. Lyon Capitale a enquêté sur ce secteur économique de taille. Un dossier à lire dans le mensuel de novembre.
Sulfites tableau
Les sulfites sont sur la sellette depuis que l’Agence nationale de sécurité sanitaire a mis en lumière les risques toxicologiques de ces substances chimiques, utilisées principalement dans le vin. 3 % des adultes français seraient en surdose. Alors, la présence de sulfites dans le vin est-elle néfaste pour la santé ? Et comment sont-ils utilisés par les vignerons ? Lyon Capitale-le mensuel d’octobre a été voir derrière les étiquettes. Extraits.
Alors que les pertes pour la filière pourraient s'élever à 60 millions d'euros cette année vu la faiblesse de la récolte, Bruno Mallet, président de l'Inter Beaujolais, Delphine d'Harcourt du Château de Montmelas (Beaujolais-Villages) et Pascal Dufaitre, responsable du domaine viticole du Château de Pizay débattent de l'avenir du Beaujolais. Une émission présentée par Christelle Monteagudo.
LC 714 p. 90
“Il n’y a pas de réel intérêt à aller dans ces foires aux vins. Les supermarchés sont là pour faire de l’argent, point barre.” Cette déclaration de Georges Dos Santos (patron d’Antic Wine, élu meilleur caviste de France 2010) semble confirmée par les chiffres : les hyper et supermarchés prévoient en effet de réaliser entre 10 et 15 % de leur chiffre d’affaires annuel vin à l’occasion de leurs foires de septembre-octobre. De quelle façon procèdent-ils pour y arriver ? Reste-t-il malgré tout des bons plans ? Comment éviter les pièges ? Lyon Capitale-le mensuel a mené l’enquête dans les rayons et vous conseille.
EMISSION-DEBAT - Retrouvez l'émission "On refait l'enquête" consacrée au Beaujolais. Avec Dominique Capart président de l'Inter Beaujolais, Philippe Lacondémine président de la cave coopérative de Quincié-Beaujolais et membre de la commission agricole au Conseil Régional, Olivier Bosse-Platière viticulteur à Lachassagne et Guillaume Lamy journaliste à Lyon Capitale.
Pas d'image
Ce jeudi soir, c’est la nuit du Beaujolais Nouveau. Les rues de Lyon seront pleines d’amateurs qui voudront tester ce nouveau cépage qui, dit-on, aurait un goût de fruit rouge, de fraise, de framboise et de groseille. Mais où se rendre pour trouver un bon plan ? Lyon Capitale vous guide dans les rues de Lyon : 4 bars, 4 quartiers, 4 ambiances.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6