Maidan Ukraine un an après
Un an après la “révolte de la dignité”, Mykola Cuzin, président du comité Ukraine 33 et du Comité pour la défense de la démocratie en Ukraine, lance un nouveau cri d’alarme pour l’Ukraine dans cette tribune libre.
Ukraine manif anti-Poutine
Dans cette tribune libre, Mykola Cuzin, président du comité Ukraine 33 et du Comité pour la défense de la démocratie en Ukraine, appelle ici la France et l’Union européenne à ne pas “choisir le déshonneur” en Ukraine comme à Munich.
Pas d'image
Mykola Cuzin, président du comité Ukraine 33 et du Comité pour la défense de la démocratie en Ukraine, a rédigé cette nouvelle tribune libre suite à l’élection présidentielle du 25 mai en Ukraine.
Pas d'image
Suite aux manœuvres russes en Crimée, Mykola Cuzin, président du comité Ukraine 33 en France, dénonce dans cette nouvelle tribune libre les arrière-pensées du président russe vis-à-vis de l’Ukraine.
Pas d'image
À côté des barricades, des bâtons et des pavés, les réseaux sociaux ont joué un rôle fondamental dans la révolution en Ukraine. Dans les combats, ils ont permis d'organiser les secours et de dévoiler les massacres. Face à la propagande et à la corruption, ils répondent par une information libre, fragmentée et transparente. Enquête.
Pas d'image
Après la révolution, vient le temps des élections en Ukraine. Jeudi, un gouvernement d'union nationale et un Premier ministre temporaire vont être nommés, avant des élections présidentielles anticipées, prévues pour le 25 mai. Passage en revue des candidats possibles avec Ihor Kohut, directeur de l'Ecole des études politiques de Kiev.
Pas d'image
C'est le mot de la semaine en Ukraine. Après la chute de l'Union soviétique, une "lustration" contre les collaborateurs secrets du régime communiste avait été lancée. Hier, le Parlement ukrainien a ouvert la voie à une véritable chasse à l'homme contre les proches de Viktor Ianoukovitch.
Pas d'image
Libérée après trois ans de prison, Iloulia Timochenko a fait un retour triomphal sur la scène politique ukrainienne. L'ancienne Premier ministre, héroïne de la Révolution orange, pourrait être candidate aux élections présidentielles de mai prochain. Acclamée sur le podium de Maïdan et respectée par son peuple, la "Timochenka" ne suscite pourtant pas l'adhésion dans les rues de la capitale.
Pas d'image
L'Ukraine a vécu ce week-end un ouragan politique. Le pays est rentré dans une ère post-Ianoukovitch, qui a fui à l'est du pays. Avant des élections anticipées en mai, un nouveau gouvernement d'union nationale doit être formé avant mardi. Mais, dans les rues de la capitale, les Ukrainiens sont toujours plusieurs dizaines de milliers derrière les barricades. Reportage.
Pas d'image
Interview – Samedi 22 février, le Parlement ukrainien a voté la destitution du président Ianoukovitch, qui s'est réfugié dans l'est du pays. Dans la journée, le palais et la résidence présidentiels ont été envahis par les manifestants, et dans la soirée son opposante historique, Ioulia Timochenko, a été libérée. Porte-parole du mouvement Euromaidan, qui embrase l’Ukraine depuis trois mois, Kateryna Maksym revient pour Lyon Capitale sur cette journée décisive et le rôle fondamental de la société civile dans la chute du président.

Posts navigation

1 2