Exclusif. Plutôt discret depuis le 9 mars, Michel Havard, nouveau "patron" de l'opposition à Lyon, en tant que président du groupe UMP au conseil municipal, se livre pour la première fois dans Lyon Capitale.Lyon Capitale : Après deux victoires aux cantonales et aux législatives, comment expliquez-vous votre défaite personnelle aux municipales dans le 5e arrondissement ?Michel Havard : De la même manière que sur l'ensemble de la ville : la démobilisation de l'électorat de droite et la vague Collomb.
A Lyon, la mairie est déjà jouée. On regardera donc de plus près ce que vont faire les troupes de Gérard Collomb.
Pas d'image
Maurice Charrier réélu dès le premier tour, c'est un beau succès.
Analyse. Pour Gérard Collomb, ce n'est pas seulement une victoire, mais un triomphe. À lui maintenant de le faire fructifier pour marquer l'histoire de la ville."On les a défoncés"...
1. Le modèle Collomb Dés son élection acquise, Gérard Collomb a tenu à adresser un message de portée nationale : "Si nous avons gagné, c'est peut-être parce que nous avons une façon de faire de la politique différente", et d'appeler le PS à ne faire que des promesses tenables : "Cela doit amener la formation que je représente à être plus modeste dans ses engagements, dans son vocabulaire, mais qu'elle puisse être sûre, si elle revient au pouvoir, de tenir ses engagements".
Pas d'image
Taper l'incrusteClaude Jeandet, éphémère candidat aux cantonales dans le 9è canton, s'infiltre dans le buffet de la presse, pour se restaurer, profitant d'un instant d'inattention des maîtres d'hôtel.
Lyon Capitale : Quel bilan faites vous de l'action du maire sortant, Jean-Paul Bret ? Moralès : C'est un excellent maire sur le plan comptable, si Villeurbanne était une ville de 5000 habitants concentrés aux Gratte-Ciel... Bret : C'est un peu désagréable, M.
Analyse. À quelques jours du premier tour, la bataille lyonnaise que l'on annonçait serrée, dans une ville de droite dirigée par la gauche, semble pliée.
Pas d'image
Dans une ville plutôt ancrée à droite, la tâche s'annonce rude pour Christine Baud, conseillère municipale sortante, sans étiquette, mais dont la liste rassemble "25% de gens" encartés chez les Verts, au PS et au PC.
Pas d'image
Le moins connu des élus Verts de Lyon semblait pourtant l'un des plus prometteurs en 2001.

Posts navigation

1 2 3 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19