tricastin
Le président du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes soutient la création d'un réacteur nouvelle génération, sur le site du Tricastin, dans le secteur le plus nucléarisé de France.
La centrale nucléaire du Bugey, à Saint-Vulbas (Ain) en 2011 © Jean-Pierre Clatot / AFP
Avec quatorze réacteurs installés en aval de Lyon, Rhône-Alpes-Auvergne est la région la plus nucléarisée de France. Les collectivités locales bénéficient ainsi de larges subventions liées à la présence des centrales nucléaires sur leur territoire, au point parfois d’en dépendre.
Flamanville (Manche) – Site de construction de l’EPR, en mars 2016 © Charly Triballeau / AFP
L’obstacle Hulot écarté, le lobby du nucléaire poursuit sa campagne intensive pour la construction d’EPR, alors que la note du premier, à Flamanville, continue de s’envoler. Et pour cause : la programmation pluriannuelle de l’énergie doit fixer fin octobre le cap pour les prochaines années, scellant l’avenir de la filière. Secteur le plus nucléarisé de France, la vallée du Rhône sera forcément touchée par ce rapport de force, alors que les centrales quarantenaires du Bugey et du Tricastin sont les premières candidates au remplacement.
Pas d'image
Les pompes de refroidissement de nos centrales nucléaires seraient-elles rongées par la rouille ? Ce qu’affirme l’Autorité de Sûreté du Nucléaire qui a tiré la sonnette d'alarme concernant 29 réacteurs nucléaires sur les 58 qui composent le parc français. En Auvergne-Rhône-Alpes, les centrales de Cruas, de Saint-Alban, et du Tricastin sont concernées.
Pas d'image
Des milliers de trains et de camions circulent chaque année en vallée du Rhône, sur des voies par lesquelles transitent les voyageurs civils. Les arrêts en gare ou sur les aires d'autoroutes ne sont pas rares et font courir un risque aux populations en dehors des sites nucléaires à proprement parler.
nucléaire
Les sous-traitants du nucléaire militent encore et toujours pour un statut unique au sein de la filière, qui leur permettrait de voir leurs compétences et la pénibilité de leur travail reconnues. Un meeting organisé en ce sens par l’association “Ma zone contrôlée” réunit ce week-end une centaine de personnes à Savasse, dans la Drôme, le long du Rhône, au fil duquel s’égrènent pas moins de quatre centrales en quelques centaines de kilomètres seulement.
Pas d'image
L'autorité de sûreté nucléaire (ASN) a demandé à EDF d'approfondir les investigations sur 18 réacteurs de neuf centrales nucléaires françaises, dont celle du Bugey et du Tricastin.
nucléaire
L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), le gendarme des énergies atomiques en France, a estimé que le niveau de sûreté nucléaire en Rhône-Alpes était "globalement assez satisfaisant". Est-ce suffisant quand on parle de sûreté nucléaire et de radioprotection des populations ? Peut-on s'en contenter ?
Tricastin
Les 29 militants de Greenpeace qui s'étaient introduits dans la centrale de Tricastin (Drôme), dans la nuit du 14 au 15 juillet 2013, ont été condamnés à trois mois de prison avec sursis, jeudi 6 mars, à Valence.
Pas d'image
Le 15 juillet dernier, les images des banderoles de Greenpeace accrochées aux réacteurs de la centrale du Tricastin (Drôme) ont été diffusées par toute la presse. Une opération médiatique réussie, décryptée lors du procès qui se tenait ce mardi 15 janvier à Valence.

Posts navigation

1 2 3 4