Vélov Tim 246
Pour remplacer en urgence les nouveaux Vélov dégradés par des adolescents, JCDecaux et la métropole ressortent dès ce lundi les anciens Vélov du placard.
Trottinettes électriques à Lyon © Antoine Merlet
5 000 trottinettes électriques en location sans station sont déjà dispersées dans les rues de Lyon. Elles pourraient être 10 000 cet été, avec au moins huit opérateurs différents. Entre nouveaux usages en matière de mobilité, privatisation de l’espace public et gêne occasionnée, les guerres des trottinettes électriques auront bien lieu à Lyon.
Gérard Collomb et David Kimelfeld au conseil de la métropole, le 10 juillet 2017 © Tim Douet
Le président du Grand Lyon a regretté d'avoir laissé passer une occasion d'inscrire l'Anneau des sciences dans la loi LOM, lorsque Gérard Collomb était encore ministre de l'Intérieur. 
Comme nous l'annoncions mardi, les policiers ont commencé à contrôler les cyclistes dans les rues de Lyon. Pour l'instant, le maître mot est pédagogie, mais les avertissements ne sont pas toujours tendres. 
Après la polémique autour de l’Anneau des Sciences, le président de la métropole David Kimelfeld a choisi de lancer des Assises de la mobilité intégrées aux concertations sur le plan Climat-air-énergie territorial.
Circulation à Lyon la nuit © Tim Douet
Serpent de mer qui traîne depuis 30 ans, le projet d'Anneau des Sciences, qui doit permettre un contournement Ouest de Lyon, a reçu une subvention de 5,9 millions d'euros dans le budget 2019 de la métropole de Lyon. Un choix de l’exécutif critiqué par les élus et associations écologistes.
Le politologue lyonnais Paul Ariès devant la statue de la République, place Carnot, le 19 janvier 2019 © Antoine Merlet
Spécialiste des sectes et de la démocratie participative, apôtre de la décroissance et de la désobéissance civile, pourfendeur de la malbouffe et des théories véganes, Paul Ariès approche la soixantaine sans avoir quitté Lyon, ni perdu un certain goût pour la provocation. Politologue, polémiste, prof, auteur d’une quarantaine d’ouvrages (derniers parus : Gratuité vs capitalisme et Lettre ouverte aux mangeurs de viande qui souhaitent le rester sans culpabiliser), il est aussi journaliste militant, qui signe dans Golias, Politis ou Le Monde diplo, et dirige les revues engagées Le Sarkophage et Les Z’indigné(e)s. Inquiet pour la gauche aux prochaines européennes, il s’est rapproché de Nathalie Perrin-Gilbert en vue des municipales, convaincu que c’est à l’échelle des territoires que peuvent s’inventer de nouveaux modes de vie et s’amorcer la transition écologique. Notre entretien Grande Gueule de février.
Nathalie Perrin-Gilbert, à l’hôtel de ville de Lyon – novembre 2018 © Tim Douet
Gérard Collomb a fait l’impasse, comme depuis quatre ans, sur les vœux du 1er arrondissement. Un choix qui lui a permis de s’éviter une charge sévère contre son modèle lyonnais. Sur l’estrade, Nathalie Perrin-Gilbert, la maire de l’arrondissement, s’en est surtout servie pour présenter son contre-modèle : plus participatif, moins porté sur le béton et le marketing territorial.
Paul Ariès, directeur l’Observatoire international de la Gratuité (OIG) Photo : FRED DUFOUR / AFP
A l’occasion du Forum National de la gratuité du service public, le politologue Paul Ariès affirme la nécessité d’instaurer la gratuité comme modèle de société d’avenir. Associé avec la maire du 1er arrondissement de Lyon, Nathalie Perrin-Gilbert, il travaille pour que la ville soit au cœur de cette mobilisation pour la gratuité en commençant par les transports en commun.
Tramway ©Robin FAVIER 5
Les T4 et T5 ainsi que plusieurs lignes de bus sont bloqués dans la métropole de Lyon en raison de nombreuses manifestations lycéennes.

Posts navigation

1 2 3 4 180 181 182