Pas d'image
La nouvelle coqueluche des dancefloors passe par Lyon. Avis aux amateurs de techno pure et dure, et sombre.
Suede
Le groupe de Brett Anderson ne passera finalement pas par Lyon le 12 novembre.
Trombone Shorty
Nul besoin d’être né dans le Tennessee pour honorer le blues, ni d’avoir un paquet de balais pour entrer au panthéon du jazz. La preuve sur scène ce soir à Lyon, avec Don Cavalli et Trombone Shorty.
Salmon Fishers
Après cinq ans d’existence, les Salmon Fishers sont non seulement frais comme des gardons, mais surtout en passe de faire chauffer le buzz avec un “disque” qui témoigne d’une richesse d’écriture rare. Il est temps d’aller pêcher cet énorme talent. Au Transbo, ce mercredi.
Pas d'image
La 10e cérémonie des Lions du sport aura lieu ce mardi soir au Transbordeur. A l'initiative de Thierry Braillard, cet évènement récompense chaque année des sportifs lyonnais. L'adjoint aux sports à la mairie de Lyon dévoile le programme.
Au menu de Metroscope : la Lyonnaise Carmen Maria Vega est de passage au Transbordeur ; Lilith, une ogresse, sera sur la scène du TNG pour une semaine et enfin, la bibliothèque du 1er expose des portraits d'habitants de HLM. Des scènes de vies à ne pas rater !
Dionysos
Pour le week-end de la Toussaint, après les zombies, le Transbordeur accueille la bande à Mathias Malzieu et le groupe de Kele Okereke. La salle de la Doua promet d’être un peu moins tranquille que les cimetières.
Pas d'image
Géant de la pop française, Sébastien Tellier est une montagne d’excentricité à l’univers totalement détraqué. À preuve, son dernier album, My God is Blue, où
à force de consommation de Pépito bleus le chanteur s’imagine en gourou érotique d’un monde bleuté. Et réussit là où l’ancien aspirant chanteur Raël a échoué.
Concert rock
En termes de musiques actuelles, est apparu ces dernières années un paradoxe lyonnais. En dépit des difficultés, bien connues, de certaines structures, de la difficulté de nombre d’artistes locaux à émerger et du désintérêt proverbial des pouvoirs publics pour ce domaine, depuis deux ou trois saisons, la programmation des salles lyonnaises ne s’est jamais aussi bien portée.Lyon Capitale-le mensuel vous explique comment ça marche, et pourquoi. Extraits.
Pas d'image
Scènes de liesse et explosions de joie le 6 mai au Transbordeur. Les militants socialistes s’y étaient donné rendez-vous pour vivre ensemble, l’élection de François Hollande à la tête de l’Etat. Réservés il y a 15 jours, les sympathisants de gauche ont, cette fois, laissé éclater leur bonheur. Récit

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 7 8 9