L'aqueduc du Gier
De 49 384 euros collectés pour l'aqueduc romain à 150 euros pour le château Renaissance du Bon Repos, où en sont les dons des Français à la mission patrimoine orchestrée par le Lyonnais Stéphane Bern dans une région qui compte aujourd'hui près de 4 700 monuments classés ? Lyon Capitale fait le point en ce premier jour des Journées du patrimoine. 
Malgré le tacle de Stéphane Bern l'invitant à se consacrer à trouver le financement nécessaire pour le Musée des tissus et des arts décoratifs de Lyon, Laurent Wauquiez persévère dans l'annonce d'un déblocage de 100 millions d'euros sur son mandat pour les monuments menacés de la Région. 
Stéphane Bern
Laurent Wauquiez avait proposé 100 millions d’euros pour sauver les monuments les plus menacés de la région Auvergne-Rhône-Alpes.
L'aqueduc du Gier
Pour ce Loto du Patrimoine organisé par Stéphane Bern, c’est l’Aqueduc du Gier qui a été sélectionné. Une chance pour ce monument vieux de deux millénaires et dont l’état de délabrement inquiète de plus en plus.
Stéphane Bern
Ce matin, Stéphane Bern revenait sur les propos qu’il avait récemment tenus au sujet de sa mission pour le patrimoine. L’animateur assure que le président lui a apporté tout son soutien mais ne renie pas le fond de ses déclarations.
Stéphane Bern
À la veille du lancement du loto du patrimoine pour lequel il est mobilisé depuis un an pour le compte du gouvernement, le Lyonnais Stéphane Bern ne veut pas tenir le rôle de guignol. L'animateur qui se "décarcasse pour trouver 20 millions d'euros pour le patrimoine vernaculaire des petits villages" n’apprécie visiblement pas qu'en parallèle, plus de 450 millions d'euros sont mobilisés pour rénover le grand Palais à Paris. Dans la presse quotidienne, il menace de quitter ses fonctions s'il n'est qu'un "cache-misère".   
Musée des tissus Wauquiez Imberton Verney-Carron
Avec plus que 16 jours restants, le financement participatif lancé par la CCI de Lyon, le conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes et le syndicat du textile Unitex n'est pas vraiment un succès et semble encore bien loin des 450 000 euros attendus.