Si le nombre de cas graves de COVID-19 diminue toujours dans les hôpitaux, en l'espace de deux semaines les cas suspects ont doublé chez SOS Médecins dans le Rhône et la région.