Balance justice
Un jeune père de famille présent en France depuis sept ans a été arrêté vendredi 30 mars après avoir fait une tentative de suicide. Il est menacé d’expulsion vers son pays d’origine, la Tunisie. Plusieurs associations se mobilisent et une pétition en ligne a été lancée. Saber Benyoussef et sa femme Fatma vivent depuis le 14 […]
Pas d'image
Hier après-midi, une centaine de personnes étaient mobilisées autour du "Collectif des étudiants étrangers de Lyon, sans-papiers et solidaires", devant la préfecture, pour obtenir la régularisation de jeunes étrangers venus étudier à Lyon.
accueil réfugiés lyon
Quinze sans-papiers appartenant à un collectif d'étudiants ont investit le bureau de la présidence de l'Université pour réclamer leur inscription. Près de 200 étudiants se sont ensuite rassemblés pour investir le Grand Amphithéâtre ou devait se tenir la conférence "Sécurité ou liberté : faut-il choisir ?" en présence du préfet du Rhône.
université Lyon 2
Des étudiants se seraient rendu à la présidence de l'Université Lumière Lyon 2 pour exiger l'inscription immédiate d'une quinzaine d'étudiant-es demandeurs d'asile et sans papiers.
Pas d'image
Le préfet Jean-François Carenco a accepté de régulariser, ce mercredi, 17 personnes sans-papiers, dont 10 suivies par le Réseau Education Sans Frontières (RESF). Un 2e examen de dossiers aura lieu d'ici la rentrée, pour les autres familles concernées. Parmi elles, certaines sont sous le coup d'une obligation de quitter le territoire français. C'est le cas de Lussine, une Arménienne, qui raconte son parcours à Lyon Capitale.
Capture d’écran 2012-06-29 à 14.38.19
Trois jours après le dépôt par RESF de 58 dossiers de demandes de régularisation pour des sans-papiers à Lyon, le préfet a promis d'observer leurs demandes, au cas par cas, mercredi prochain. Il a prévenu également que le plan froid prendrait "définitivement fin" dimanche soir, remettant ainsi 268 étrangers à la rue à Lyon dont "beaucoup d'enfants".
Pas d'image
Ils ont vécu un vrai coup de foudre en mai dernier, et ont décidé de se marier en septembre. Problème, Mohamed n'a pas de papiers. Convoqué avec Sandrine, sa compagne en mairie d'Agnin (Isère) pour signer les papiers du mariage, le Marocain, en France depuis 1989, était attendu par les gendarmes.
avion
Pour s’être opposée par deux fois en dix jours à une expulsion par avion, une Angolaise de 25 ans, sans-papiers, a passé sa première nuit en prison où elle a été placée en détention provisoire ce jeudi 5 août.
Pas d'image
Alors que l’on commémorait, en France et à Lyon ce dimanche 18 juillet, la “journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et d'hommage aux Justes de France”, nous avons rencontré Georges Gumpel. Il fut un des nombreux enfants juifs cachés pendant la seconde guerre mondiale alors que sévissait la Gestapo et le régime de Vichy.
Pas d'image
Une femme d’origine ivoirienne a été conduite au Centre de rétention administrative de Saint Exupéry le mardi 6 juillet alors qu’elle était titulaire d’un titre de séjour. Un retropédalage de la préfecture vient de mettre fin à une semaine ubuesque.

Posts navigation

1 2 3 4