Bilan – C’est une année 2019 particulièrement riche qui s’achève à Lyon, avec la sensation qu'un nouveau cycle commence. Quelles sont les choses que nous avons aimées en 2019 et celles que nous avons détestées.
Suite à la multiplication des nuisances en Presqu’île de Lyon, notamment les nuits de week-end, la vidéo-verbalisation a été lancée depuis le 27 septembre 2019. Six semaines plus tard, le premier bilan est globalement positif.
A Lyon, le projet de végétalisation avec des bacs à fleurs sur les voies de bus commence à prendre sa forme finale. L'arrivée d'un double sens cyclable rue Herriot n'augure pourtant rien de bon pour la sécurité des vélos sur le secteur comme en témoigne une vidéo.
En l'espace de quelques semaines, l'expérimentation des bacs à fleurs sur les voies de bus en Presqu’île de Lyon aura réussi à mettre tout le monde d'accord contre elle. Après les voyageurs TCL, cyclistes, automobilistes, livreurs... c'est au tour des commerçants du Mouvement Carré Nord Presqu'île de se prononcer sur cette initiative de la ville de Lyon. Ils appellent aujourd'hui à une "vraie concertation sans précipitation, ni fébrilité".
Édito - Quand la végétalisation porte préjudice à ceux qui font le choix des transports en commun ou du vélo, tout en augmentant la place de la voiture en ville, le résultat ne peut être que problématique. Avec ses bacs à fleurs sur les voies de bus, Lyon est devenu le symbole d'une végétalisation qui a sacrifié les usages positifs sur l'autel du greenwashing. 
Interview - Aux problèmes d'incivilités et de sécurités la nuit rue Edouard Herriot à Lyon, s'ajoutent aujourd'hui ceux des bacs à fleurs sur les voies de bus et vélo. Le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld, propose à Gérard Collomb une solution pour sortir vers le haut. La piétonnisation d'une partie de la […]
Vue de Lyon la nuit
Alors que l'attention se cristallise autour des nuisances rue Edouard Herriot la nuit, une certaine confusion plane aujourd'hui de différents niveaux de responsabilité à Lyon entre la ville, la métropole et la préfecture.
Le projet de végétalisation de certaines rues de la presqu'ile de Lyon, dont Edouard Herriot, n'en finit pas d’enchaîner les polémiques. Ces bacs à fleur sur les voies de bus et vélo ont entraîné un nouvel usage inattendu : un gain d'espace pour le stationnement illégal.
Vue de Lyon la nuit
Déjà victimes de nombreuses nuisances la nuit, les habitants de la rue Édouard Herriot à Lyon ont dû faire face à des représailles ce week-end.
Malgré les nombreuses critiques lors de la consultation, Lyon est bien en train de remplacer des voies de bus et vélo par des bacs à fleurs et arbustes dans certaines rues de la Presqu'île. Le constat est là : cette végétalisation est potentiellement dangereuse pour certains usagers de la route et inadaptée. 

Posts navigation

1 2